Lexique

Publié le 27 février 2018 à 15:00

La démographie

Quelques définitions permettant de mieux comprendre les enjeux de la démographie.
  • Démographie

    Selon la définition du dictionnaire multilingue des Nations unies, "la démographie est une science ayant pour objet l'étude des populations humaines, et traitant de leur dimension, de leur évolution et de leurs caractères généraux, envisagés principalement d'un point de vue quantitatif". Cette définition résume assez bien les trois aspects importants qui intéressent les démographes, quelle que soit l'échelle (nation, ville, planète) ou le groupe envisagé. Ces trois aspects sont le nombre des personnes (dimension), l'accroissement de ce nombre (évolution) et finalement la composition de ces populations (structure par âge et par sexe l'accroissement, groupes sociaux, etc.). Par ailleurs, les facteurs qui contribuent à l'accroissement d'une population sont la mortalité, la natalité et la migration (immigration et émigration). Ces phénomènes démographiques sont mesurés à partir de différents indicateurs, tels que le taux de fécondité, de mortalité, le taux de nuptialité et le taux de migration nette.

  • Taux de natalité

    Ce taux représente le rapport entre le nombre annuel de naissances vivantes et la population totale moyenne sur cette même année. Il s'exprime en "pour mille" (‰), puisqu'il exprime le nombre de naissances vivantes pour mille habitants. En Suisse il était de 10,2 ‰ en 2013.

  • Taux de fécondité

    Il représente le nombre moyen d'enfant par femme en âge de procréer (entre 15 et 49 ans). Ce taux est sensible à la structure par âge de la population féminine. Aujourd'hui, il n'est presque plus utilisé. En effet, on lui préfère l'indice synthétique de fécondité (ISF), qui indique le nombre moyen d'enfants que mettrait au monde chaque femme d'une génération, dont les taux de fécondité par âge seraient ceux de l'année considérée. Si l'ISF est un indice très suivi par les démographes et aussi souvent médiatisé, il présente néanmoins un défaut: il est sensible à des effets de retardement ou d'avancement de l'âge à la naissance des enfants.

  • Taux de mortalité

    Le taux de mortalité étudie, dans un territoire donné, le rapport entre le nombre de décès dans une année et la population moyenne sur cette même année. Cet indicateur renseigne en particulier sur les conditions sanitaires d'un pays.

  • Taux de nuptialité

    Le taux de nuptialité est un indicateur qui exprime le rapport entre le nombre de mariages civils dans l'année et la population totale moyenne de cette même année. La plupart du temps, il est noté en pour mille (‰). Pendant longtemps, les démographes ont considéré que la nuptialité agissait comme variable intermédiaire à la fécondité. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. En effet, dans notre société actuelle, être marié ne signifie pas obligatoirement "avoir un enfant" et à l'inverse, avoir un enfant n'implique pas forcément l'union du mariage.

  • Taux de migration nette

    Cet indicateur, qui fait le bilan entre immigration et émigration, représente une dimension importante de l'étude du dynamisme des populations. La migration peut être vue sous différents angles. Une personne peut migrer pour des raisons économiques, pour ses études, pour des raisons politiques, pour du travail....bref, les démographes s'intéressent à tous les mouvements de la population.

  • Crédits

    RTS Découverte, avec la collaboration de Jean-Marie Le Goff, docteur en démographie,
    Maître d'enseignement et de recherche, Université de Lausanne, chercheur au pôle de recherche lives

    Crédit image

    © rtguest -  Fotolia