Questions - Réponses

Société

Comment a-t-on déchiffré les hiéroglyphes?

Question de Mathilde, 11ans

RTS Découverte

Réponse de Michel Valloggia

Unité d'égyptologie du département des Sciences de l'Antiquité

Université de Genève

Bonjour Mathilde,

Ta question pourrait recevoir une très longue explication, mais, je vais essayer d'être bref...

En fait, les Anciens Egyptiens ont inventé, il y a plus de 5000 ans, non pas une, mais plusieurs écritures ! L'une était gravée sur les monuments, c'était l'écriture hiéroglyphique (ce sont les Grecs qui ont donné ce nom d'hiéroglyphes, c'est-à-dire, dessins sacrés en voyant eux-mêmes ces signes sur les murs des édifices). L'autre, le hiératique, beaucoup plus rapide dans son tracé, était l'écriture des scribes et des prêtres, pour la correspondance de tous les jours.

Or, après plus de 3000 ans d'utilisation, lorsque l'Egypte devint chrétienne ( et que les temples des dieux païens eurent fermés leurs portes), l'apprentissage des écritures fut abandonnée, car l'enseignement se faisait toujours dans, ou au voisinage, des temples.

Ainsi, peu à peu, plus personne ne sut lire ces écritures.... Et, 1500 ans plus tard, la situation changea !

Bonaparte engagea une guerre en Egypte, la Campagne d'Egypte... Et, en juillet 1799, des soldats creusaient des fossés autour d'une forteresse, dans la ville égyptienne de Rosette, lorsque fut découverte une grande pierre noire sur laquelle se trouvaient trois inscriptions. Celle du haut était sculptée en hiéroglyphes, celle du milieu, dans une autre écriture de scribe, une écriture populaire,

le démotique. Enfin, la troisième était rédigée en grec ancien. L'officier français qui commandait ces soldats avait étudié le grec ancien et vit immédiatement l'intérêt de cette grande dalle, qu'on appellera plus tard la Pierre de Rosette.

En France, un jeune homme, Jean-François Champollion avait décidé de s'attaquer au déchiffrement des hiéroglyphes égyptiens...C'était un jeune homme très doué pour les langues, au lycée , il étudiait le latin, le grec ancien, l'hébreu, le copte (la langue des chrétiens d'Egypte)...et même le chinois..!

Il recut une copie de la Pierre de Rosette et se mit au travail...ce ne fut pas facile...il travailla des années sur ces inscriptions, sans succès, jusqu'qu au jour où il imagina que ces trois inscriptions renfermaient le même texte. Ayant lu le texte grec qui contenait le nom du pharaon Ptolémée, il chercha à retrouver ce nom en hiéroglyphes...sa grande intuition lui fit supposer que le nom du pharaon pouvait être entouré d'une corde (on appelle ça, un cartouche). Il identifia ainsi ce nom, qui avait été noté phonétiquement (par les sons que l'on entend, lorsqu'on parle). C'était le début... Ensuite, avec l'aide d'un autre petit monument, Champollion lut le nom de la reine Cléopâtre, de nouvelles lettres s'ajoutaient ainsi à son alphabet... Champollion continua en lisant les noms des empereurs romains qui s'étaient également trouvés en Egypte. Et ainsi, peu à peu, l'immense génie de ce savant amena la découverte complète de la langue égyptienne. Champollion découvrit ensuite la Vallée du Nil et fut, bien sûr le premier savant à lire les inscriptions pharaoniques, sur place....Il fut ainsi le fondateur et le père de l'Egyptologie moderne. Voici donc, Mathilde les débuts de notre science !

17 septembre 2007

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: