Questions - Réponses

Société

Avez-vous déjà fait des grandes découvertes archéologiques en Suisse? Quelle était la plus grande découverte?

Question de Nina (10 ans)

Pierre Corboud

Réponse de Pierre Corboud

Laboratoire d'archéologie préhistorique et anthropologie

Université de Genève

Bonjour Nina,

En Suisse, les archéologues ont fait des découvertes tout aussi importantes que celles survenues en Égypte ou dans d’autres régions du monde. En fait, parfois c’est une série de «petites découvertes», qui peut révolutionner l’image que l’on a des populations disparues, plutôt que la trouvaille d’un objet rare et spectaculaire, qui ne remet pas en question les connaissances acquises.

Pour la préhistoire de la Suisse, à mon avis, c’est la découverte des «stations lacustres» qui est certainement la plus significative pour la connaissance des premiers agriculteurs de la période allant de 4000 à 1000 ans avant notre ère.

Cette trouvaille a été faite au cours de l’hiver 1854, par un instituteur du village d’Obermeilen au bord du lac de Zurich, à l’occasion d’une baisse importante du niveau du lac. Il a tout d’abord observé, sur la grève asséchée, des fragments d’objets en pierre et en céramique, parmi des pieux de bois plantés dans la vase. Ces vestiges lui suggéraient les ruines d’un ancien village «d’avant les Romains», mais dont la position sous les eaux du lac semblait inexplicable. Très vite, un archéologue de Zurich (ou plutôt un «antiquaire» comme on les appelait à l’époque), Ferdinand Keller, s’est intéressé à cette découverte et l’a interprétée comme les vestiges d’un village de l’âge de la Pierre polie (du Néolithique), construit sur une plateforme surélevée par des pilotis. A partir de cette date, les restes de villages semblables ont été trouvés dans la plupart des lacs de Suisse, mais aussi de France, d’Allemagne et d’Italie.

Aujourd’hui, 153 ans après cette découverte, l’interprétation des «cités lacustres» est assez différente de celle proposée par Keller. Néanmoins, ce type de site archéologique, très bien conservé par l’eau et la vase, a fourni des données essentielles sur le mode de vie des gens du Néolithique et de l’âge du Bronze. Surtout, nous comprenons mieux comment ces premiers paysans utilisaient leur environnement naturel et comment ils ont su construire leurs villages sur la rive émergée des lacs, tout en adaptant leur architecture aux nombreuses variations du niveau des eaux.

5 novembre 2007

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: