Questions - Réponses

Société

Si le copte est une langue contenant très peu de mots de l'ancien égyptien, comment cette langue a-t-elle pu aider à la traduction des hiéroglyphes après translittération?

Question de Champ, 71 ans

Noémie Monbaron

Réponse de Noémie Monbaron

Unité d'Egyptologie et Copte
Département des Sciences de l'Antiquité
Université de Genève

Le copte ne contient pas très peu de mots de l’ancien égyptien, au contraire! Environ 70% du vocabulaire copte provient de l’égyptien ancien et seulement 30% est importé du grec. À la lecture d’un texte copte, on peut donc reconnaître de nombreux mots dont l’étymologie remonte à l’égyptien hiéroglyphique et démotique (dernière étape de la langue et de l’écriture de l’égyptien ancien). J.-F. Champollion a ainsi pu déchiffrer les hiéroglyphes en reconnaissant que le terme copte misé (MICE), signifiant la naissance, correspondait à l’égyptien mès (ms). La connaissance du vocabulaire et de la grammaire coptes a donc été essentielle aux premiers égyptologues. Plusieurs ouvrages mettent en avant les liens entre le vocabulaire copte et les mots égyptiens. Voir notamment Werner Vycichl, Dictionnaire étymologique de la langue copte, Louvain, 1983.

L’alphabet copte emprunte en revanche davantage au grec qu’à l’égyptien ancien, puisqu’il est basé sur l’alphabet grec et n’utilise que sept lettres issues des hiéroglyphes, via le démotique, pour noter des sons qui n’existent pas en grec.

16 octobre 2019

Posez une question à un spécialiste

  • Consultez la charte de confidentialité RTS.
  • Merci de vérifier que votre question n’a pas déjà été traitée grâce au champ de recherche ci-dessus.
  • Nous répondrons aux 10 meilleures nouvelles questions de la semaine.
  • Nous ne répondons pas aux questions d'ordre médical.

A consulter également

Les réponses sont élaborées avec la collaboration de: