Les différentes formes de maltraitance

Publié le 04 octobre 2018 à 10:25 - Modifié le 04 octobre 2018 à 10:42

Les formes de maltraitance

L'enquête Optimus 2017 menée auprès de 432 organisations suisses actives dans la protection de l'enfance révèle que chaque année entre 30’000 et 50’000 enfants ont besoin d’aide et de soutien parce qu’ils sont témoins ou victimes de violences, physiques ou psychologiques, de négligence ou d’abus sexuels. Définition des différentes formes de maltraitance, telles qu'elles sont définies par l'OMS.

  • La définition de l'OMS

    La maltraitance de l'enfant désigne les violences et la négligence envers toute personne de moins de 18 ans. Elle s’entend de toutes les formes de mauvais traitements physiques et/ou affectifs, de sévices sexuels, de négligence ou de traitement négligent, ou d’exploitation commerciale ou autre, entraînant un préjudice réel ou potentiel pour la santé de l’enfant, sa survie, son développement ou sa dignité, dans le contexte d’une relation de responsabilité, de confiance ou de pouvoir.

  • Témoins de violence conjugale

    C’est une forme indirecte de violence, par laquelle l’enfant est confronté à des actes de violence physique ou psychologique, qu’exercent entre eux les parents ou les personnes qui s’occupent de lui.

  • La négligence

    La négligence, ou privation ou défaut de soins, renvoie au fait qu’un parent ne veille pas au développement de l'enfant, s’il est en position de le faire, dans un ou plusieurs des domaines suivants: santé, éducation, nutrition, foyer et conditions de vie sans danger.

    Cela comprend également une protection et une sécurité insuffisantes pour le développement et les besoins affectifs de l’enfant.

    La négligence se distingue donc des situations de pauvreté en ceci qu’elle ne survient que dans les cas où la famille ou les tuteurs disposent de ressources raisonnables.

  • La maltraitance sexuelle

    La violence sexuelle comprend les actes que commet un adulte sur la personne d’un enfant pour en retirer un plaisir sexuel.

    L'abus sexuel est un acte commis sur un enfant ou en sa présence, contre sa volonté ou auquel il ne peut délibérément consentir en raison de sa position de subordination.

  • La maltraitance physique

    On entend par violence physique infligée aux enfants des actes commis par un adulte qui entraînent des dommages corporels ou risquent d’en entraîner.

    La violence physique consiste à donner des coups à un enfant, des coups de pied, à le mordre, le pousser, le secouer ou le tirer, à l’étrangler, à le soumettre intentionnellement à des brûlures.

  • La maltraitance psychologique

    La violence psychologique est le fait de ne pas veiller à offrir un environnement convenable et positif, et de commettre des actes qui nuisent à la santé et au développement affectifs de l’enfant.

    Parmi ces actes, citons le fait de limiter les mouvements d’un enfant, le dénigrement, le fait de le ridiculiser, les menaces et l’intimidation, la discrimination, le rejet et d’autres formes non physiques de traitements hostiles.

    On inculque à l’enfant le sentiment qu’il est sans valeur, déficient, non aimé ou non désiré, qu’il n’a de valeur que dans l’intérêt ou pour les besoins d’autrui.

  • Sources

    - Rapport mondial de l'OMS sur la violence et la santé (2002)

    - Étude Optimus (2017)