Rathead, une figurine en céramique de Marianne Eggimann

Rathead, Marianne Eggimann
Marianne Eggimann, Rathead, 2010, porcelaine, collection du mudac, Lausanne. [Atelier de numérisation de la Ville de Lausanne - mudac]
En ce mois d'avril 2015, le Musée de design et d'arts appliqués de Lausanne vous fait découvrir une statuette de Marianne Eggimann, une céramiste suisse.

La figurine en céramique que le mudac commente pour vous représente un être mi-humain mi-animal, une tête de rat sur un corps de femme, agenouillée dans une position pacifique avec un fagot de branches posé devant elle. Cette statuette modelée par la céramiste suisse Marianne Eggimann a été acquise en 2014 par le mudac pour sa collection de céramiques contemporaines.

Un mélange de porcelaine et de "paperclay"

Marianne Eggimann réalise des pièces uniques, modelées et sculptées dans un matériau obtenu à partir de porcelaine et de terre-papier ("paperclay" en anglais), un mélange d'argile et de pâte à papier.

Son travail, tout en finesse et en précision, associe fréquemment l'animal à l'humain, donnant naissance à des personnages chimériques et/ou anthropomorphes.

Avec ses 13 centimètres de haut, la figurine est de petite dimension. La délicatesse des doigts de la statuette et la précision des poils de la tête accentuent son aspect figuratif. Combinés, ces éléments font que le Rathead de Marianne Eggimann a un côté particulièrement touchant. Peut-être aussi un peu dérangeant.

En céramique, il existe une tradition de petites sculptures humaines bucoliques - bergers et bergères notamment - qu'on utilisait principalement comme décoration. Le Rathead est une version contemporaine et monochrome de cette tradition qui poursuit avec grâce cette histoire de la porcelaine ornementale.

RTS Découverte/Musée de design et d'arts appliqués de Lausanne

Publié le 01 avril 2015 à 14:25 - Modifié le 23 mars 2018 à 10:53

Brève biographie de Marianne Eggimann

Marianne Eggimann est née à Sumiswald, dans le canton de Berne, en Suisse, en 1980. Elle a suivi les cours de céramique à l'Ecole d'arts visuels de Berne et de Bienne entre 1999 et 2003. Entre 2003 et 2013, elle a vécu et travaillé à Leipzig, en Allemagne. Depuis 2013, elle partage sa vie et son travail entre Leipzig et Wroclaw (Pologne).

Elle a participé à de nombreuses expositions collectives et en solo. En 2014, elle a été sélectionnée pour représenter la Suisse lors du "European Ceramic Context" au Danemark. Elle a aussi été invitée pour une grande exposition à Hong Kong.

Elle a obtenu de nombreux prix importants. Ses oeuvres font partie de nombreuses collections, notamment celle du mudac de Lausanne, du Musée Bellerive de Zurich et du Museum Hetjens de Düsseldorf (DE).