Publié

Jean Tinguely, la ferraille, la récupération, le mouvement, le bruit et l'espièglerie: brève biographie

Jean Tinguely en novembre 1974. [Keystone]
Jean Tinguely en novembre 1974. [Keystone]
Les oeuvres de Jean Tinguely, inspiré notamment par Marcel Duchamp et Alexander Calder, d'abord toutes de rouille puis plus tard d'un noir sobre, ont pour constantes la ferraille, les objets de récupération, le mouvement et parfois l'eau. A la fois sculpteur, peintre et dessinateur, dans la droite lignée du dadaïsme, le Fribourgeois vouait une passion aux sports mécaniques, d'où son amitié avec Jo Siffert. D'où aussi ses oeuvres en mouvement, ses fontaines, ses machines, ses Méta Matics. Brève biographie de ce représentant du Nouveau Réalisme, groupe néo-dadaïste, de ce critique de la société de consommation à l'humour espiègle qui a créé "des machines folles qui ne servent à rien", comme il se plaisait à définir ses sculptures.

1925 - Jean Tinguely naît le 22 mai à Fribourg. En juillet, déménagement à Bâle, où il ira à l'école primaire et au collège.
1941 - Apprentissage de décorateur chez Globus. Il est renvoyé pour manque de discipline et de ponctualité. Il finit son apprentissage chez Joos Hutter en 1944.
1944 - Il suit des cours à l'Ecole des Arts et Métiers de Bâle.
1951 - Il épouse Eva Aeppli, artiste comme lui. Ensemble, ils ont une fille, Miriam. La famille s'installe en France.
1954 - Jean Tinguely est exposé à la Galerie Arnaud à Paris.
1956 - Rencontre avec Niki de Saint Phalle.
1959 - Le 14 mars, Jean largue d'un avion des copies de son manifeste "Für Statik" ("Pour la statique") au-dessus de Düsseldorf.
1960 - Création du groupe des "Nouveaux Réalistes" à Paris avec Arman, François Dufrêne, Raymond Hains, Yves Klein, Pierre Restany, Villeglé, Martial Raysse, Daniel Spoerri et Niki de Saint Phalle.
1963-1964 - Tinguely réalise la sculputre géante Eurêka pour l’Exposition nationale suisse en 1964 à Lausanne.
1967 - Il est exposé à l'Exposition universelle. Requiem pour une feuille morte au pavillon suisse Le Paradis Fantastique, une oeuvre réalisée avec Niki de Saint Phalle, au pavillon français.
1970 - Début du chantier du Cyclop, une sculpture architecturale monumentale, à Milly-la-Forêt, en France.
1971 - Il épouse Niki de Saint Phalle.
1977 - Inauguration de la Fontaine du Carnaval à Bâle.
1983 - Inauguration de la "Fontaine Igor Stravinsky" à Paris. L'oeuvre est le fruit d’une collaboration avec Niki de Saint Phalle.
1984 - Inauguration de la "Fontaine Jo Siffert", cadeau de Jean Tinguely à la ville de Fribourg.
1988 - Inauguration de la Fontaine de Château-Chinon, en France. L'oeuvre a été conçue en collaboration avec Niki de Saint Phalle à la suite d'une commande passée par le président français François Mitterrand.
1990 - Une exposition se tient à la Galerie Tretiakov à Moscou. Il y présente son Retable de l'abondance occidentale et du mercantilisme totalitaire.
1991 - Jean Tinguely meurt à l'Hôpital de l'Ile à Berne le 30 août.

Source: Musée d'art et d'histoire de Fribourg - Espace Jean-Tinguely-Niki-de-Saint-Phalle-Fribourg

Publié