Modifié

Les fantômes, des revenants hantant les châteaux, flottant au-dessus du sol

Dans ce tableau de Théodore Chassériau, "Le spectre de Banquo" (1854), on voit le fantôme de Banquo qui revient hanter Macbeth, le protagoniste de la pièce de théâtre éponyme de William Shakespeare. [Christian Devleeschauwer - © Reims, musée des Beaux-arts]
Dans ce tableau de Théodore Chassériau, "Le spectre de Banquo" (1854), on voit le fantôme de Banquo qui revient hanter Macbeth, le protagoniste de la pièce de théâtre éponyme de William Shakespeare. [Christian Devleeschauwer - © Reims, musée des Beaux-arts]
Les fantômes, qui sont l'une des figures emblématiques d'Halloween, hantent le monde des vivants depuis la nuit des temps. Si leur existence est récusée par les scientifiques, ces revenants inspirent cinéastes, romanciers et autres chasseurs de fantômes. Voici quelques exemples d'histoires de fantômes.

Stars incontestées d'Halloween, les fantômes hantent, outre les châteaux dans l'imaginaire populaire, la littérature et tout spécialement le cinéma (voir encadré). Ces "apparitions surnaturelles" d’une personne morte, comme les décrit Le Petit Robert, se présentent souvent sous leur ancienne apparence ou dans la tenue que l’on attribue généralement aux fantômes, à savoir le suaire - ou le linceul -, soit l'habit dont on les a revêtus à leur mort.

Amityville, la maison du diable, un film avec des phénomènes de fantômes qui a marqué son époque. [© Collection Christophe L. ]Amityville, la maison du diable, un film avec des phénomènes de fantômes qui a marqué son époque. [© Collection Christophe L. ]Dans le même esprit, le professeur Daniel Sangsue, spécialiste des vampires et des fantômes dans la littérature du XIXe siècle, les définit comme étant des esprits, ou les âmes des morts, se manifestant dans le monde des vivants sous la forme ou de bruits, de "raps" - des sons produits par des esprits frappeurs -, de voix, de visions, d’apparitions d’êtres translucides, diaphanes.

Les illustrations les montrent souvent flottant au-dessus du sol, avec une robe blanche. Parfois, ils ont des chaînes aux pieds.

Légendes

Le thème des revenants a existé de tout temps, nous explique le professeur Daniel Sangsue, enseignant à l'Université de Neuchâtel, auteur d'un essai sur le sujet, Fantômes, esprits et autres morts-vivants, essai de pneumatologie littéraire, ainsi que d'un roman, Le copiste aux eaux, avec pour thème principal les revenants et les fantômes sous le pseudonyme d’Ernest Mignatte.

On classe les revenants en deux catégories: ceux qui reviennent de l'au-delà avec leurs corps, comme les vampires et les zombies, et ceux, et c'est le cas ici, qui reviennent sous la forme d’esprits. Leur place dans l'art a évolué en fonction du contexte historique, social et technique.

Par exemple, au XIXe siècle, on assiste à un regain d'intérêt pour les fantômes alors que les moyens de communication se développent, avec l'apparition du téléphone, entre autres, signale le professeur Daniel Sangsue.

Mais leur présence dans les écrits remonte à bien plus loin. Selon Wikipédia, c'est dans l’Odyssée, au VIIIe siècle avant Jésus Christ, que l'on retrouve l'une des premières traces évoquant ce thème, avec Ulysse dialoguant avec des fantômes.

Mais c'est à Pline le jeune, qui a vécu au Ier siècle après Jésus Christ, que l’on doit l'image classique du fantôme traînant des chaînes.

Puis des auteurs comme William Shakespeare, Molière ou plus tard Victor Hugo font de ces créatures imaginaires des personnages dans leurs oeuvres.

Le spiritisme apparaît au milieu du XIXe siècle. La pratique des "tables tournantes" marque un virage important dans l'imaginaire du fantôme, souligne le professeur Daniel Sangsue. Jusque-là, les vivants attendaient l'apparition des fantômes. Là, ils prennent l'initiative de contacter l'au-delà en organisant des tables tournantes, une pratique chère à Victor Hugo, notamment. Ce changement est à mettre en lien avec le développement des moyens de télécommunications avec l'apparition du téléphone et du télégraphe.

Aujourd'hui, le cinéma regorge de films de fantômes. Ce sont souvent soit des films comiques comme SOS Fantômes (voir la bande annonce en encadré), soit des films d'horreur comme Les Autres, soit des drames romantiques comme Ghost.

Particularités

Il existe plusieurs types de fantômes: les revenants, les esprits frappeurs, les dames blanches... Les fantômes, les revenants et les dames blanches ont, bien que transparents, une apparence humaine.

En revanche, les esprits frappeurs, dits aussi "poltergeists", n'ont pas une enveloppe corporelle humaine. Ce sont des manifestations de ce que pourraient faire les fantômes, c'est-à-dire des objets qui se déplacent, des bruits sans cause apparente (appelés "raps"), des départs de feu.

Les fantômes sont des morts qui reviennent hanter le monde des vivants sous l'apparence qu'ils avaient lorsqu'ils étaient en vie, à ceci près qu'ils sont translucides, flous, diaphanes. Souvent, ils hantent des châteaux.

La légende veut que ce soit en Ecosse qu'on en trouve le plus.

La plupart du temps, les fantômes sont gentils, selon le professeur Daniel Sangsue, contrairement aux zombies et aux vampires, autres créatures spécifiques à Halloween, notamment parce que ce sont généralement des membres de la famille ou des amis proches.

Leur existence n'a jamais été scientifiquement prouvée, même si les témoignages de personnes disant les avoir vus foisonnent. Néanmoins, il existe des chasseurs de fantômes. Et de nombreux chercheurs se sont penchés sur ce phénomène pour tenter d'expliquer pourquoi des êtres humains "voyaient" des fantômes.

Aujourd'hui, la communauté scientifique s'accorde à dire que les apparitions de fantômes sont à mettre sur le compte d'illusions d'optique ou d'hallucinations.

Halloween

Halloween [© denis_pc - Fotolia.com]Halloween [© denis_pc - Fotolia.com]L'imagerie d'Halloween est associée à la période de l'année où l'on célèbre cette fête, à la fin du mois d'octobre, c'est-à-dire quand il fait nuit tôt.

Et tout ce qui rappelle le noir, l'une des couleurs symboliques de cette célébration avec l'orange - la première représentant la mort et la seconde la moisson avec les citrouilles -, comme les vampires, les zombies et les fantômes, fait partie des thèmes propres à Halloween.

Il n'est donc pas rare de croiser, surtout aux Etats-Unis où Halloween est une tradition bien ancrée, le soir du 31 octobre, des hordes d'enfants déguisés en fantômes pour aller faire du porte-à-porte et réclamer des bonbons.

Nathalie Hof

Sources: Wikipédia, Allociné, Le Petit Robert.

Publié Modifié

Quelques histoires de fantômes célèbres

______________________________________________

DANS LA LITTÉRATURE

Les contemplations, de Victor Hugo, est un ouvrage qui a été publié en 1856. Ce recueil de poésies est entre autres un hommage à Léopoldine, sa fille qui s'est noyée dans la Seine en 1843. Hanté par ce drame, Victor Hugo sera un adepte des tables tournantes pour tenter d'entrer en contact avec l'esprit de sa fille.

Belphégor, d'Arthur Bernède, arrive sur les rayons des libraires en 1927. Un mystérieux fantôme hante le Louvre. Un gardien est assassiné. La police enquête. Un jeune journaliste enquête aussi. Il reçoit un message l'intimant de s'éloigner. Le billet est signé "Belphégor, le fantôme du Louvre". Ce roman a inspiré de nombreuses adaptations cinématographiques ainsi qu'une série télévisée qui a tenu la France en haleine dans les années 1960.

Shining, de Stephen King, sort en 1977. Ce roman, adapté au cinéma par Stanley Kubrick qui en a fait un thriller devenu culte avec Jack Nicholson, raconte l'histoire d'une famille qui garde un hôtel isolé durant l'hiver. L'enfant est médium et peut voir les morts qui hantent la demeure. Les fantômes prennent possession du père, le rendant progressivement fou. Le livre sera un succès, tout comme le film.

Le copiste aux eaux, d'Ernest Mignatte, vient d'être publié. Le narrateur, qui vit à Bâle, est le copiste de Stendhal. Un jour, il reçoit une lettre de sa femme défunte lui demandant de venir à Loèche-les-Bains. Il y est question de tables tournantes, de fantômes et autres magnétiseurs à la recherche de cette épouse morte depuis longtemps.
______________________________________________

AU CINÉMA

Amityville, la maison du diable, de Stuart Rosenberg, sort en 1979. Ce film d'épouvante évoque les mésaventures d'un couple qui achète une maison où s'est produit un terrible drame.

Beetlejuice, de Tim Burton, arrive dans les salles obscures en 1988. Tim Burton s'amuse avec les règles du genre, donnant le beau rôle aux fantômes et faisant des vivants les méchants de l'histoire. Un couple - Geena Davis et Alec Baldwin - perd la vie dans un accident de voiture et vient hanter sa maison, rachetée par des bourgeois. Ils font appel à "Beetlejuice", campé par Michael Keaton, pour les aider à faire fuir les nouveaux arrivants. Le film est truffé de scènes devenues cultes, comme celle du repas (voir la vidéo ci-dessous).

Ghost, de Jerry Zucker, sort en 1990. Ce drame romantique met en scène Patrick Swayze, qui incarne Sam Wheat, un cadre dans une banque new-yorkaise, en couple avec Molly Jensen, une sculptrice jouée par Demi Moore. Leur vie bascule quand Sam Wheat est abattu en pleine rue. Ce dernier revient sous la forme de fantôme et parvient à communiquer avec Molly via une voyante hystérique, Whoopi Golberg.

Casper, de Brad Siberling, arrive dans les salles en 1995. Cette comédie pour les enfants raconte les aventures de Casper, un petit fantôme, mêlant images de synthèse et vrais acteurs, dont Christina Ricci.

Le sixième sens, de M.Night Shyamalan, sort en 1999. Dans ce thriller fantastique, un petit garçon a la capacité de voir les morts. Ces derniers cherchent à travers lui à transmettre un message aux vivants. Empli de suspens, le film se clôt sur une révélation inattendue.

Les autres, d'Alejandro Aménabar, sort en 2001. Nous sommes en 1945. Nicole Kidman interprète Grace, une jeune femme pieuse qui vit dans une demeure victorienne sur l'île de Jersey avec ses deux enfants. Malades, ces derniers ne doivent pas être exposés à la lumière du jour. Tous trois vivent donc reclus. Leur vie bascule avec l'engagement d'une nounou et d'un jardinier, qui coïncide avec l'arrivée d'événements étranges.
______________________________________________

DANS LES SÉRIES TÉLEVISÉES

American Horror Story, qui a débuté en 2011, est une série américaine dans laquelle la famille Harmon, composée d'un psychiatre pervers, de sa femme meurtrie et de leur fille satanique, s'installe dans un manoir hanté.
______________________________________________

DANS LES BANDES DESSINÉES

Les contes du boudoir hanté, de Jean-David Morvan et Yishan Li, est une BD contant les aventures de deux belles jeunes femmes prisonnières d'une méchante dame. Ce sont des fantômes chargées d'assassiner de jeunes hommes pour nourrir leur patronne.

Deux exemples

LA BANDE ANNONCE DE SOS FANTÔMES



LA SCÈNE CULTE DU REPAS DÉJANTÉ DE BEETLEJUICE