Modifié

Les vampires, des morts-vivants buvant du sang humain pour vivre

Portrait de Vlad Tepes III l'empaleur, qui a inspiré à Bram Stoker le personnage de Dracula. [©Luisa Ricciarini/Leemage]
Portrait de Vlad Tepes III l'empaleur, qui a inspiré à Bram Stoker le personnage de Dracula. [©Luisa Ricciarini/Leemage]
Le vampire, l'un des personnages-clés d'Halloween, est une créature fictive d'épouvante se nourrissant du sang des vivants pour y puiser sa force vitale. Le plus célèbre d'entre eux est certainement Dracula. Passage en revue des références historiques, littéraires et cinématographiques.

Créature emblématique d'Halloween, le vampire est un personnage fictif qui prend corps dans les romans et les films et dont l'origine puise ses fondements dans la mythologie.

Plus précisément, c'est, suivant la superstition populaire, un "fantôme sortant la nuit de son tombeau pour aller sucer le sang des vivants", écrit Le Petit Robert. C'est un "assassin coupable de nombreux crimes, meurtrier cruel, sadique".

Dans la même veine, dans la plupart des mythologies, les vampires sont principalement des revenants, des êtres maléfiques qui reviennent sur terre après un suicide, ou dont le cadavre est investi par un être malveillant.

La littérature veut souvent, quant à elle, que les vampires deviennent des vampires après avoir été mordus par un autre vampire.

Légendes

Le thème du vampire remonte quasiment aux origines. Il puise ses fondements dans la mythologie et les traditions anciennes. Il se retrouve dans toutes sortes de cultures à travers le monde. La figure du buveur de sang a toujours existé dans l'histoire, souligne Wikipédia.

Bela Lugosi, l'un des plus célèbres interprètes de Dracula. [AP Photo/Universal Pictures]Bela Lugosi, l'un des plus célèbres interprètes de Dracula. [AP Photo/Universal Pictures]On retrouve l'idée des êtres maléfiques buveurs de sang notamment dans la Bible, avec un Moïse qui interdit à son peuple d'invoquer les morts pour éviter qu'ils ne reviennent ou un roi David qui absorbe la chaleur des esclaves pour retrouver de l'énergie, note l'encyclopédie en ligne.

Le mythe se retrouve aussi entre autres dans l'ancienne Babylonie et en Assyrie, avec Lilith, qui pourrait être la première représentation du vampire.

Le thème du vampire devient véritablement populaire au XVIIIe siècle en Europe, en particulier dans les Balkans. Le terme apparaît pour la première fois en 1726, en Serbie, à la suite d'un cas supposé de vampire, selon l'encyclopédie en ligne.

Plus tard, le thème inspire abondamment la littérature, puis le cinéma et la télévision. Le plus célèbre des vampires est sans doute Dracula, le personnage créé par Bram Stocker en 1897 qui a inspiré nombre d'oeuvres littéraires et cinématographiques (lire encadré).

Particularités

Soif de sang, dents longues, cercueils et autres chauves-souris font partie des thèmes récurrents que l'on retrouve dans les oeuvres littéraires ou cinématographiques portant sur les vampires.

L'élément central est la nécessité pour les vampires de s'abreuver de sang humain, source de force vitale, qui les fait rajeunir, les rendant plus forts. Immortels, ils pourraient s'en passer. Mais ils perdraient en puissance.

On retrouve aussi chez certains auteurs ou cinéastes des notions telles que l'étrange capacité, pour le vampire, de pénétrer la pensée des gens dont il a bu le sang, le pouvoir de se transformer en chauve-souris, en loup ou en chien ainsi que des concepts comme la vie et la mort, l'Eros et le Thanatos, l'érotisme et le sang.

Le cercueil fait partie intégrante de l'imagerie vampirique, les vampires y dormant le jour, lorsque leurs pouvoirs sont nuls, avant d'en sortir la nuit pour chasser des proies, en quête de sang neuf.

Pour devenir un vampire, il faut avoir été mordu par un autre vampire. L'un des signes les plus flagrants de la transformation se situe au niveau des canines, qui s'allongent.

Les vampires sont dotés d'un certain nombre de talents, comme un don certain pour la séduction qui leur permet d'approcher plus facilement leurs proies. Dracula possède par exemple aussi un pouvoir hypnotique pour les mêmes raisons.

Les vampires sont réputés pour leur excellente vision nocturne, un don d'autant plus indispensable qu'ils ne vivent que la nuit.

Les vampires ont aussi des points faibles, d'après les légendes les entourant. Notamment, ces êtres ne peuvent bénéficier de leurs pouvoirs que la nuit.

Leurs corps ne projettent pas d'ombre. Ils ne se reflètent pas dans les miroirs. Ils ne peuvent aller chez quelqu'un que s'ils y ont été invités.

De l'ail, un crucifix, une hostie ou l'eau bénite les repoussent. Pour les détruire, on peut soit leur transpercer le coeur à l'aide d'un pieu, soit leur tirer une balle d'eau bénite dans leur tombe.

Une autre façon de les anéantir consiste à les faire retenir par une femme pure toute la nuit et de leur faire ainsi oublier le chant du coq.

Dans les séries télévisées du XXIe siècle, on constate des nouveautés. Par exemple, dans True Blood (voir encadré), les vampires peuvent tout de même sortir le jour, à condition d'avoir bu le sang d'une fée.

Halloween

Halloween vampires chauves-souris [© Mimadesign - Fotolia.com]Halloween vampires chauves-souris [© Mimadesign - Fotolia.com]Les vampires sont l'un des personnages centraux - source d'inspiration de nombreux déguisements sanguinolents - de la fête d'Halloween, aux côtés des goules, des sorcières, des chauves-souris, des hiboux, des corbeaux, des vautours, des citrouilles, des maisons hantées, des chats noirs, des gobelins, des zombies, des squelettes, des loups-garous et des démons.

Aux Etats-Unis, le symbolisme d'Halloween, qui se fête la veille de la Toussaint, est inspiré par les classiques du cinéma d'horreur, avec des personnages comme Dracula, le plus légendaire des vampires, ou encore Frankenstein qui n'est lui pas un vampire, puisqu'il a été créé de toutes pièces à partir de morceaux de cadavres.

Nathalie Hof

Sources: Wikipédia, Le Petit Robert, Le Larousse, Allociné.

Publié Modifié

Quelques histoires de vampires célèbres

______________________________________________

DANS LA LITTÉRATURE

The Vampyre, de John Polidori, est publié en 1819. Cette nouvelle est considérée comme l'oeuvre ayant popularisé le thème des vampires. On y croise Aubrey, confronté à l'inquiétant Lord Ruthven. Il découvre qu'il est l'homme qui a tué son amoureuse. Il apprend aussi qu'il est un vampire. Mais pour Aubrey, l'horreur atteint son paroxysme quand sa soeur se fiance à Lord Ruthven. Pour la petite histoire, l'ébauche de la nouvelle a été écrite par Lord Byron pendant une après-midi pluvieuse lors de laquelle Mary Shelley a écrit Frankenstein.

Carmilla, de Sheridan Le Fanu, sort en 1872. Ce roman présente le vampire comme étant une victime de son propre état. L'auteur s'inspire du vampirisme antique, se rapprochant des figures des goules - des créatures monstrueuses qui affectionnent les cimetières où elles déterrent des cadavres - et des empuses - des créatures fantastiques prenant l'aspect d'une femme pour séduire les jeunes hommes et les dévorer. Cette histoire de femme-vampire moderne servira d'inspiration à Bram Stoker pour écrire Dracula.

Dracula, de Bram Stoker, sorti en 1897, est sans doute le plus célèbre représentant des vampires. Le comte de Dracula, créature inquiétante aux pouvoirs surnaturels vivant en Transylvanie, est un être damné, un vampire aristocratique, pouvant être redoutablement séduisant. Il est l'icône suprême des vampires. Pour son auteur, Dracula est le vampire originel. Dracula se repaît du sang des vivants, ce qui les transforme à leur tour en vampires.
______________________________________________

AU CINÉMA

Nosferatu le vampire, de Friedrich Murnau, sort en 1922. Ce film muet est l'adaptation de Dracula, le roman de Bram Stoker - bien que Murnau n'en ait pas acheté les droits - et l'un des premiers films d'horreur. En 1838, Hutter, jeune clerc de notaire, part conclure une vente avec un châtelain des Carpathes. Après des rencontres menaçantes et de funestes présages, il est reçu par le comte Orlock qui n'est autre que la réincarnation du vampire Nosferatu, créature qui ne peut vivre qu'en suçant le sang des humains.

Le bal des vampires, de Roman Polanski, débarque dans les salles obscures en 1967. Un vieux savant et son aide pourchassent, dans un sinistre château de Transylvanie, une curieuse espèce de vampires. Le cinéaste donne à ses vampires un fond d'humanité, cassant le genre du méchant. Il s'éloigne aussi des happy endings classiques en faisant gagner les vampires, non les humains.

Entretien avec un vampire, de Neil Jordan, sort en 1994. Dans cette adaptation d'un roman d'Anne Rice, un jeune journaliste, Malloy, s'entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l'allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur, lui demande de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.

Twilight, est une saga en cinq parties qui a marqué toute une génération d'adolescents du début du XXIe siècle. L'histoire, une adaptation des romans de Stephenie Meyer, met en scène les aventures de Bella, 17 ans, qui s'intéresse dans son nouveau lycée au comportement d'une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Elle tombe follement amoureuse de l'un d'eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse s'engage. Et lorsque Bella comprend qu'Edward est un vampire, il est déjà trop tard.
______________________________________________

DANS LES SÉRIES TÉLEVISÉES

Buffy contre les vampires est une série télévisée dans laquelle Buffy, incarnée par Sarah Michelle Gellar, aspire à une vie simple et épanouie auprès de sa famille et de ses amis. Mais les démons qui rôdent à Sunnydale lui rappellent constamment qu'elle doit faire face à ses responsabilités de tueuse de vampires. La série a commencé en 1997 et a duré 7 saisons.

The Vampire Diairies met en scène Elena, qui a perdu ses parents dans un accident de voiture. Belle et populaire, l'adolescente poursuit ses études au Mystic Falls High en tentant de cacher son chagrin. Elena est fascinée par Stefan et Damon Salvatore, deux frères que tout oppose. Elle ne tarde pas à découvrir qu'ils sont des vampires. La série a débuté en 2009.

True Blood conte l'histoire de vampires qui, ayant trouvé un substitut pour se nourrir sans tuer, peuvent vivre parmi les humains. Sookie, une serveuse capable de lire dans les esprits, tombe sous le charme de Bill, un mystérieux vampire. Une rencontre qui bouleverse la vie de la jeune femme. La série a commencé en 2008.
______________________________________________

EN MUSIQUE

Alice Cooper fut l'un des précurseurs du style vampire sur scène, introduisant des scènes d'horreur dans ses spectacles.

Kiss s'est fait connaître avec son maquillage extravagant. Mais c'est aussi le côté vampirique du groupe de rock américain qui a fait son succès, le chanteur crachant - à grands renforts d'effets spéciaux - du sang lors des concerts.

Ozzy Osbourne, qui officiait en son temps au sein du groupe Black Sabbath, s'est fait remarquer en décapitant sur scène une chauve-souris, l'un des symboles du vampirisme.
______________________________________________

DANS LES BANDES DESSINÉES

Le Prince de la Nuit, d'Yves Swolfs, est une bande dessinée sur la malédiction des de Rougement, maudits depuis la nuit des temps. Un vampire aussi sanguinaire que séduisant est condamné à décimer tous les membres de la famille, jusqu'à ce que l'un deux tente de le retrouver et de le tuer. Le chasseur, le premier tome de la série, est paru en 1994.

Rapaces, d'Enrico Marini et Jean Dufaux, est un grand classique du genre qui met en scène des vampires, entre violence et sexe. Et ces Rapaces vont intervenir quand un danger insaisissable risque de faire basculer le monde. Le premier tome est sorti en 1998, le dernier en 2003.

Requiem Chevalier Vampire, d'Olivier Ledroit et Pat Mills, fait sensation lorsque paraît le premier album en 2000. Au moment de sa mort, un soldat nazi évite l'enfer, mais se retrouve projeté dans un autre monde, devenant un Chevalier Vampire, la caste dirigeante qui rajeunit au lieu de vieillir.

Dracula, de Roy Thomas et Mike Mignola, ont adapté en 1993 le plus célèbre des romans de vampire, le Dracula de Bram Stoker, en BD, une version très fidèle à l'originale, à savoir le voyage de Jonathan Harker en Transylvanie pour y rencontrer l'inquiétant comte Dracula dans son fief.

Le roman de Malemort, d'Eric Stalner, est l'histoire d'amour impossible entre une jeune fille noble éprise de liberté et un homme à la fois banni et vampire, une quête qui va mener la jeune fille au seuil de la mort. Sous les cendres de la lune, titre du premier album, est sorti en 1999. Toute l'éternité, qui a clos la série, a paru en 2004.

Le chant des Stryges, d'Eric Corbeyran, conte les aventures des stryges, créatures proches des vampires des démons femelles ailés, mi-femme mi-oiseau qui sucent le sang pour se nourrir. Et ces êtres arrivent à prendre des postes dans les plus hautes sphères de l'Etat. Le premier album est sorti en 1997.

Deux exemples

LA BANDE ANNONCE DE TWILIGHT



LA BANDE ANNONCE DE NOSFERATU