Modifié le 21 août 2013 à 09:23

Le stylet romain du Landeron

Ce type de stylet servait à graver les tablettes de cire qui véhiculaient des rendez-vous d'affaires, des plaisanteries ou des invitations à souper, voire des invitations plus scabreuses...
Ce type de stylet servait à graver les tablettes de cire qui véhiculaient des rendez-vous d'affaires, des plaisanteries ou des invitations à souper, voire des invitations plus scabreuses... [ - ]
Déterrer un vœu d'amour, ce n'est pas banal... Surtout quand les amants ont presque 2000 ans! Telle fut l'émotion réservée en 1990 aux fouilleurs de la villa romaine du Landeron.

DI TE SERVENT AMOR AMORVUM: "Que les Dieux te protègent, amour des amours!": ce vœu est gravé sur un objet particulièrement approprié. Car ces stylets munis d'une pointe servaient à griffonner des messages sur des tablettes de cire. A l'époque romaine, ces espèces de bloc-notes servaient de moyens de communication rapide, à l'instar des SMS d'aujourd'hui. Confiées à des coursiers qui les apportaient à leurs destinataires, les tablettes véhiculaient des rendez-vous d'affaires, des plaisanteries ou des invitations à souper, voire des invitations plus scabreuses...

Très finement ouvragé, avec sa tige à section octogonale délimitée par des décors de triangles alternes facettés et achevée par un prisme quadrangulaire sur les faces duquel est gravée l'inscription, le stylet en bronze du Landeron est un exemplaire de luxe. Parmi les milliers de stylets connus dans le monde romain, on n'en connaît d'ailleurs qu'une dizaine portant une inscription... Et seulement un second stylet gravé lui aussi d'une dédicace amoureuse. Découvert à Rouffach (Alsace) et daté d'environ 100 après J.-C., ce dernier semble carrément avoir été confectionné dans le même atelier. 

Un détail laisse les archéologues perplexes: le stylet du Landeron était enfoui dans une fosse datée du Moyen Âge. Ce cadeau intime d'un Romain s'est-il donc transmis de main en main, durant une cinquantaine de générations? Ou s'agit-il de la trouvaille fortuite de quelque manant travaillant la terre sur les ruines de la villa romaine, qui l'aura à son tour offert à sa bien-aimée? Une chose est sûre: l'histoire d'amour a mal fini. Le stylet, qui a perdu sa pointe, a en effet été mutilé, tordu volontairement... par la belle déçue ou trompée?

Marc-Antoine Kaeser, directeur du Laténium et professeur associé à l'Université de Neuchâtel

Publié le 04 décembre 2012 à 16:08 - Modifié le 21 août 2013 à 09:23

Kit d'écriture romain

Usuellement en fer, le stylet romain est composé de quatre parties: une pointe régulièrement réaffutée, une zone moulurée destinée à faciliter la préhension, une tige et une palette de forme trapézoïdale, qui servait à effacer les messages griffonnés dans la cire appliquée sur la face interne de l'une des tablettes en bois assemblées au moyen de petites cordelettes dans lesquelles on glissait également le stylet.
On notera que la plupart des graffitis d'époque romaine semblent avoir été gravés au moyen de stylets, ce qui montre le caractère très commun de ce "kit d'écriture", que chacun avait à portée de main, lorsqu'il voulait commettre quelque incivilité...

Le Landeron / Les Carougets

Les fouilles des Carougets ont permis de mettre au jour les ruines d'une demeure romaine cossue et très précoce: datée du premier tiers du 1er siècle de notre ère, cette villa est l'un des plus anciens établissements agricoles de l'Helvétie romaine. Abandonné vers le milieu du IIIe siècle, le site est réoccupé entre le VIIIe et le XIVe siècles: on y a identifié des tombes, des cabanes semi-enterrées, une forge et divers ateliers d'époque médiévale.