Promenons-nous dans les pourquoi, pendant que le parce que n'y est pas. Y es-tu?

Une chronique de Céline O'Clin.