Après avoir témoigné dans les vidéos de Tataki, des jeunes entre 18 et 28 ans reviennent raconter leur histoire plus en détails.