Comment la génétique influence-t-elle notre santé métabolique? [Depositphotos - chromatika2]

Comment la génétique influence-t-elle notre santé métabolique?

Des scientifiques de lʹÉcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont fait une percée dans la compréhension de la génétique du Syndrome métabolique (SMet)*.

Dans leur étude (publiée dans "Cell systems", 11.06.24), ils ont observé des souris dites "BXD" qui simulent la diversité génétique humaine. Cela leur a permis d'établir un score de santé métabolique (SSM) basé sur cinq indicateurs clés de santé. En modifiant le régime alimentaire des souris et en mesurant leur réponse métabolique, les chercheurs et chercheuses ont pu cartographier des régions spécifiques de l'ADN associées au SSM.

Explications avec Johan Auwerx, directeur du Laboratoire de physiologie intégrative de lʹEPFL et dernier auteur de lʹétude. Un sujet de Stéphane Délétroz.

*Le Syndrome métabolique (SMet) est un état de santé caractérisé par un ensemble de facteurs de risques: tels quʹune hypertension artérielle, une hyperglycémie, un taux de cholestérol élevé et de la graisse abdominale. Avec le temps, ce syndrome augmente les risques de développer des problèmes de santé graves, comme un infarctus du myocarde, un AVC, un diabète de type 2 ou encore des maladies du foie et des reins.
Comment la génétique influence-t-elle notre santé métabolique?