Féminicide: comment mettre fin à lʹengrenage des violences et prévenir un passage à lʹacte fatal? [sdecoret - Depositphotos]

Masculinités 5/5 - Le problème, c’était moi

En Suisse, un homme tue son épouse, sa partenaire ou son ex-partenaire toutes les 2 à 3 semaines. Le plus souvent, ces féminicides sont l’aboutissement d’une longue série d’actes de violence conjugale. La manifestation extrême de la «masculinité toxique». Comment mettre fin à l’engrenage des violences et prévenir un passage à l’acte fatal? En Suisse, quelques associations proposent un soutien thérapeutique et des groupes de parole. C’est aussi ce que fait le service pour auteurs-es de violence conjugale (SAVC) du Centre neuchâtelois de psychiatrie.
(rediffusion de reportages de Nicole Duparc, réalisation Mathieu Ramsauer. Rediffusion du 18 juin 2020)
Masculinités 5/5 - Le problème, c’était moi