"Pizarro Seizing the Inca of Peru" (détail). Tableau de John Everett Millais (1829 – 1896) peint en 1845 et représentant Pizarro en train de capturer Atahualpa, roi des Incas, le 16 novembre 1532. Celui-ci livre alors six tonnes d'or (valeur actuelle: CHF 285 millions) au conquistador pour acheter sa liberté mais, contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne la retrouve pas. Après un procès expéditif, Pizarro le fait exécuter et proclame nouvel Inca Topa Hualpa, frère cadet d'Atahualpa.

Fascinantes civilisations précolombiennes (5/5) - Pizarro le conquistador

Son nom est moins connu que ceux de Christophe Colomb ou Hernan Cortes. Pourtant, l’espagnol Francisco Pizarro marquera lui aussi tristement l’histoire, pour avoir participé à la conquête du "Nouveau Monde". Francisco Pizarro et son armée mettront à genoux l’empire Inca et s'empareront de ses fabuleuses richesses.
Au micro de Noémie Guignard, Bernard Lavallé, professeur de civilisation hispano-américaine coloniale à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III, évoque cette conquête et les affrontements sanglants qu’elle va engendrer.

Illustration: "Pizarro Seizing the Inca of Peru" (détail). Tableau de John Everett Millais (1829 – 1896) peint en 1845 et représentant Pizarro en train de capturer Atahualpa, roi des Incas, le 16 novembre 1532. Celui-ci livre alors six tonnes d'or (valeur actuelle: CHF 285 millions) au conquistador pour acheter sa liberté mais, contrairement à la promesse qui lui a été faite, il ne la retrouve pas. Après un procès expéditif, Pizarro le fait exécuter et proclame nouvel Inca Topa Hualpa, frère cadet d'Atahualpa.
Fascinantes civilisations précolombiennes (5/5) - Pizarro le conquistador