Manifestation contre l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques et la répression brutale du "Printemps de Prague" dans le quartier de la gare à Zurich, fin août 1968. Sur la première banderole on peut lire "Oui au socialisme, non à la dictature". -Avec l'arrivée au pouvoir du réformateur Alexander Dubček en janvier 1968, le Parti communiste tchécoslovaque introduit le "socialisme à visage humain" et prône une relative libéralisation. Ce mouvement s'achève le 21 août 1968 avec l'invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie. [KEYSTONE/Str]
Histoire vivante

Quand l'histoire s’emballe - Ukraine, les échos des années 1930 (5/5)

29 min. - le 13 mai 2022

Informations

L'invasion de l'Ukraine rappelle à certains d'autres invasions déclenchées par le Kremlin. Mais peut-on pousser la comparaison plus loin? Par exemple, avec la politique expansionniste de Hitler après son arrivée au pouvoir?
Dans ce dernier épisode de notre série, Etienne Duval poursuit sa conversation autour de ces questions avec Jacques Rupnik, le spécialiste franco-tchèque de l’Europe de l’Est et qui a connu le Printemps de Prague.

Dimanche 15 mai à 21h45, vous pourrez voir le documentaire "Avant la catastrophe", réalisé par Jean Bulot (France, 2021). Disponible dès aujourd'hui en cliquant sur le lien ci-contre.
Résumé:
Les correspondants de presse étrangers présents à Berlin ont décrit l’inexorable conquête du pouvoir menée par le parti national-socialiste entre 1930 et 1933. Qu’ont-ils écrit des faiblesses de la démocratie allemande, des conséquences du krach, des luttes entre nazis, communistes et sociaux-démocrates? Ont-ils été, à leur tour, fascinés par le Führer allemand?



Photo: manifestation contre l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques et la répression brutale du "Printemps de Prague" dans le quartier de la gare à Zurich, fin août 1968. Sur la première banderole on peut lire "Oui au socialisme, non à la dictature".
Avec l'arrivée au pouvoir du réformateur Alexander Dubček en janvier 1968, le Parti communiste tchécoslovaque introduit le "socialisme à visage humain" et prône une relative libéralisation. Ce mouvement s'achève le 21 août 1968 avec l'invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie. (© KEYSTONE/Str)

Autres épisodes