Signature du traité de Versailles par le peintre irlandais William Orpen (1878 - 1931). Parmi les compensations financières réclamées à l'Allemagne au terme de la Première Guerre mondiale, il y a notamment le versement de 47'312,1 tonnes d'or. Au cours d'avril 2014, celles-ci vaudraient environ 1'730 milliards de francs suisses. Avant même sa signature, le traité est qualifié de diktat par l'opinion publique allemande.
Histoire vivante

Quand l'histoire s’emballe - Naissance de la République de Weimar (2/5)

29 min. - le 10 mai 2022

Informations

En 1918, plusieurs empires s’effondrent, dont l’Empire allemand. Les Allemands se sentent humiliés et trahis par le traité de Versailles qui leur fait subir les réparations et l’humiliation.
Les fées ne se pressent pas non plus autour du berceau de la République de Weimar, née la même année. Elle connaîtra la révolution, les putschs, plusieurs crises économiques, le chômage et tombera en 1933 sous les coups de boutoir de Hitler. Elle a pourtant été un formidable laboratoire de libertés et de progrès sociaux. Dans ce deuxième épisode de la série, l'historienne Marie-Bénédicte Vincent nous raconte sa trop brève existence et répond aux questions d’Etienne Duval.

Illustration: signature du traité de Versailles par le peintre irlandais William Orpen (1878 - 1931). Parmi les compensations financières réclamées à l'Allemagne au terme de la Première Guerre mondiale, il y a notamment le versement de 47'312,1 tonnes d'or. Au cours d'avril 2014, celles-ci vaudraient environ 1'730 milliards de francs suisses. Avant même sa signature, le traité est qualifié de diktat par l'opinion publique allemande.

Autres épisodes