Récolte du foin dans l'oblast de Transcarpatie, à l'ouest de l'Ukraine. Au tournant du XXe siècle, la révolution industrielle ne touche pratiquement pas les Ukrainiens qui restent liés à la terre. L'industrie lourde et l'extraction minière emploient principalement des Russes tandis que l'agriculture industrielle est le fait de nobles Russes et Polonais ainsi que des colons allemands. Le commerce est lui aussi entre les mains des Russes et des Juifs. En conséquence, les villes principales sont habitées majoritairement par des non Ukrainiens. [Petr Adam Dohnálek - wikimedia]
Histoire vivante

Quand l'histoire s’emballe - Les racines profondes du conflit ukrainien (4/5)

31 min. - le 12 mai 2022

Informations

Le conflit ukrainien actuel plonge ses racines aux origines même de l’État russe, bien avant la chute de l'URSS en 1991. La grandeur de l’empire des tsars, puis les immenses sacrifices de l’Armée rouge lors de la Seconde Guerre mondiale résonnent encore de façon puissante dans l’inconscient collectif russe. L’indépendance conquise par l’Ukraine, jadis écartelée entre trois puissances, est, elle aussi, un mythe puissant à Kiev.
C’est cette histoire complexe que décrypte aujourd'hui le politologue Jacques Rupnik au micro d'Etienne Duval.

Photo: récolte du foin dans l'oblast de Transcarpatie, à l'ouest de l'Ukraine en 2006. Au tournant du XXe siècle, la révolution industrielle ne touche pratiquement pas les Ukrainiens qui restent liés à la terre. L'industrie lourde et l'extraction minière emploient principalement des Russes tandis que l'agriculture industrielle est le fait de nobles Russes et Polonais ainsi que des colons allemands. Le commerce est lui aussi entre les mains des Russes et des Juifs. En conséquence, les villes principales sont habitées majoritairement par des non Ukrainiens. (© Petr Adam Dohnálek / Wikimedia)

Autres épisodes