Photographie datée du 19 octobre 2011 montrant un bracelet récupéré au fond de l'océan lors d'une expédition sur le site de la tragédie. 5000 objets provenant du Titanic ont été vendus aux enchères le 11 avril 2012, 100 ans après le naufrage. [AP/KEYSTONE/RMS Titanic, Inc.]
Histoire vivante

Plongée vers un passé englouti - Secrets d'épaves (4/5, seconde partie)

34 min. - le 26 mai 2022

Informations

La découverte en 1985 de l’épave du Titanic à près de 4'000 mètres de profondeur a été un événement retentissant mais dans le sillage de cette annonce, de nombreuses questions ont surgi: fallait-il vraiment remonter à la surface différents éléments du paquebot? Est-ce un acte de mémoire ou une forme de profanation? Plus largement, à qui appartiennent les épaves et comment les protéger des éventuels pilleurs?

Laurent Huguenin-Elie poursuit son entretien avec Anne Joncheray, directrice du musée archéologique de Saint-Raphaël, archéologue, plongeuse professionnelle et chasseuse d’épaves depuis près de 40 ans. Elle a publié " Secrets d’épaves" (Editions Belin), avec Jean-Pierre Joncheray.


Photographie datée du 19 octobre 2011 montrant un bracelet récupéré au fond de l'océan lors d'une expédition sur le site de la tragédie. 5000 objets provenant du Titanic ont été vendus aux enchères le 11 avril 2012, 100 ans après le naufrage.

Autres épisodes