On connaît la chanson, 1997, Alain Resnais. [Collection Christophel © Arena Films / Camera One - AFP]

On connaît la chanson, Alain Resnais, 1997

Vous allez chanter, chanter, danser en mettant vos baskets, siffler là-haut sur la colline en attendant avec un petit bouquet dʹéglantine. Tout ça, ça devient le blues, vous le chantez autant que vous aimez et vous le chanterez toujours.
Cette introduction vous semble peut-être une resucée de sonorités que vous connaissez déjà, cʹest normal, ce sont des paroles…paroles…paroles…de chansons françaises que vous connaissez toutes et tous.
Des chansons qui popent dans nos têtes au moment les plus incongrus, quand une phrase nous échappe, quand une association dʹidée survient.
Les chansons disent parfois plus que les mots, les grands discours, les dialogues vains.
Partant de ce principe, Alain Resnais en fait un film couronné de nombreux Césars : On connaît la chanson, une comédie dramatique sortie en 1997.
4 ans après Smoking /No Smoking, le réalisateur fait souffler un vent de fraîcheur sur le cinéma hexagonal.
Sur un scénario de Jean-Pierre Bacri et dʹAgnès Jaoui dʹune audace folle, Alain Resnais se pique de comédie musicale revisitée.
Le résultat est un petit bijou dʹingéniosité. Le principe est simple, il consiste en quelque sorte à communiquer au spectateur les pensées plus ou moins conscientes des personnages du film à travers des chansons populaires allant de Joséphine Baker à Johnny Hallyday, en passant par Julien Clerc et Sylvie Vartan.
Dans ce film sur le mal de vivre et sur les apparences, on croise 36 bouts de chansons, en playback qui remplacent les mots.
Comme le dit Jean-Pierre Bacri : On cherchait de préférence des chansons très connues qui aient des refrains auxquels tout le monde puisse s'identifier, de vraies rengaines.
On connaît la chanson séduit le public et la critique.
Les acteurs sont excellents : Sabine Azéma, Pierre Arditi, Jean-Pierre Bacri, Lambert Wilson, Agnès Jaoui, André Dussolier pour les rôles principaux.
Ne tardons pas,
On connaît la chanson, c'était le temps, le temps béni de la rengaine
C'était le temps où les chanteurs avaient d'la voix.
Tous les charmeurs chantaient la Tosca ou Carmen
On savait faire de la musique en ce temps-là!
Et Resnais faisait son cinéma.

REFERENCES
Gérard Lefort, " " On connaît la chanson " : Resnais, le cinéma en chantant ", Libération,‎ 12 novembre 1997 (lire en ligne [archive])

INA : le cercle du cinéma, 1997
https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/i00010749/jean-pierre-bacri-et-agnes-jaoui-parlent-du-film-on-connait-la-chanson

INA : andré Dussolier sur France 3
https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/cac97137807/andre-dussollier-pour-le-film-on-connait-la-chanson

On Connaît la chanson, les Césars
https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/cab98008970/la-23eme-ceremonie-des-cesars
On connaît la chanson, Alain Resnais, 1997