Sur la pancarte de cette femme on peut lire "Je cherche mes jumeaux, nés en avril 1973 à l'hôpital La Fe de Valence" alors qu'elle participe à une manifestation pour demander aux juges espagnols de rouvrir les affaires de bébés volés, à Madrid (Espagne), en janvier 2013. Des milliers de bébés auraient été volés à leur naissance en Espagne entre 1960 et 1989 par un groupe de religieuses, de médecins et d'autres fonctionnaires qui vendaient des enfants à des fins lucratives. [Javier Lizon - EPA/Keystone]

Les enfants, cibles de guerre - Les enfants volés du franquisme (4/5)

En Espagne, des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de nouveaux-nés ont été soustraits à leur famille entre 1936 et le début des années 1990.

Durant la guerre civile puis au début du franquisme, ces bébés sont enlevés à des fins de représailles contre les opposants au régime de Franco. Dès les années 1960, ces pratiques vont se muer en véritable trafic lucratif et perdurer au-delà de la mort du dictateur.

Spécialiste de l’Espagne contemporaine, Amélie Nuq plonge au cœur de cet épisode sombre de l'histoire espagnole. Elle est l’invitée de Noémie Guignard.


Photo: sur la pancarte de cette femme on peut lire "Je cherche mes jumeaux, nés en avril 1973 à l'hôpital La Fe de Valence", alors qu'elle participe à une manifestation pour demander aux juges espagnols de rouvrir les affaires de bébés volés, à Madrid (Espagne), en janvier 2013. Des milliers de bébés auraient été volés à leur naissance en Espagne entre 1960 et 1989 par un groupe de religieuses, de médecins et d'autres fonctionnaires qui vendaient des enfants pour leur profit personnel. (© Javier Lizon/EPA/Keystone)
Les enfants, cibles de guerre - Les enfants volés du franquisme (4/5)