Echos vacarme. [Vacarme - RTS]

Les Echos de Vacarme - Surdité: du déni à la fierté

La Suisse compte environ 10 000 sourd.es de naissance et près dʹun million de malentendant.es. Vingt mille personnes pratiquent aujourdʹhui la langue des signes. Mais cette minorité dont le handicap est invisible a connu une histoire douloureuse: jusque dans les années septante, leur langue était interdite en Suisse - comme ailleurs en Europe - sous prétexte que son enseignement risquait dʹentraver lʹapprentissage de la parole. Il sʹagit aujourdʹhui, pour les personnes sourdes, de faire reconnaître la langue des signes au niveau politique, de favoriser le bilinguisme et de limiter les discriminations dont elles sont encore victimes. Avec les progrès des prothèses auditives et des implants cochléaires, la majorité des enfants sourds est appareillée, oralise pour sʹadapter au monde des entendant.es et délaisse la langue des signes. Entre déni de la surdité et fierté dʹappartenir à la communauté des sourd.es, comment les personnes concernées trouvent-elles leur équilibre? Comment construisent-elles leur identité.
En nouvelle diffusion.

Reportage: Cécile Guérin
Réalisation: Marc Frochaux
Production: Raphaële Bouchet

Invité.es:
Florence Encrevé
Maître de conférences en sciences du langage
&
Stéphane Beyeler
Directeur régional Suisse romande de la Fédération Suisse des Sourds, présentateur de l'émission Signes à la RTS
Les Echos de Vacarme - Surdité: du déni à la fierté