Une banderole portant l'inscription #BOYCOTT QATAR 2022 dans une tribune du Stade Europa-Park à Freiburg (Allemagne), lors d'un match contre le Hertha Berlin en février 2022. Dès le départ, l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar a créé la polémique. A tel point que des villes comme Genève ou Lausanne ont renoncé à l'installation de leur traditionnelle fan zone. [Philipp von Ditfurth - KEYSTONE-DPA]

Le Qatar à la conquête de son histoire (5/5) - Le sport comme arme de séduction

C'est par une nuit glaciale de décembre 2010, sur les hauteurs de Zurich, que le Qatar remporte l'attribution de la Coupe du monde de football. Ce choix fait l’effet d’une bombe sur la planète football, suscitant immédiatement controverses et polémiques. Pas de quoi déstabiliser le petit pays du golfe arabo-persique, bien déterminé à se servir du sport pour cimenter la stabilité politique de son pays et accroître son aura.

C’est de cette stratégie de diplomatie par le sport dont il sera question aujourd’hui avec Carole Gomez, spécialiste en géopolitique du sport et doctorante au centre de recherche et d’expertise du sport à l’Université de Lausanne. Elle est au micro de Noémie Guignard.


Photo: une banderole portant l'inscription #BOYCOTT QATAR 2022 dans une tribune du Stade Europa-Park à Freiburg (Allemagne), lors d'un match contre le Hertha Berlin en février 2022. Dès le départ, l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar a créé la polémique. A tel point que des villes comme Genève ou Lausanne ont renoncé à l'installation de leur traditionnelle fan zone. (© Philipp von Ditfurth/KEYSTONE-DPA)
Le Qatar à la conquête de son histoire (5/5) - Le sport comme arme de séduction