Mille et une archives - web

La catastrophe de Mattmark - Contexte

Le 30 août 1965, vers 17h15, le glacier suspendu de l’Allalin lâche subitement des centaines de milliers de mètres cubes de glaces et de roches sur les baraquements de chantier du glacier de Mattmark. Hommes et machines sont immédiatement engloutis sous plusieurs mètres de glace. Sur place, les ouvriers épargnés, rejoints par des secouristes, s’organisent rapidement pour tenter de dégager des survivants. Le soir même, la nouvelle est annoncée à la radio et à la télévision en Suisse, mais aussi en Italie, car beaucoup d’ouvriers actifs sur ce gigantesque chantier sont des immigrés transalpins. Au total 88 personnes perdront dans la vie dans cet éboulement.

Dans les jours qui suivent la catastrophe, un grand élan de solidarité se manifeste en soutien aux familles des victimes, aussi bien en Suisse qu’en Italie. Mais cet élan fraternel transfrontaliers cède vite le pas à la polémique. La sécurité des travailleurs a-t-elle été sacrifiée au nom de la maîtrise des coûts et du respect des délais ?

A lire : Mattmark, 30 août 1965 : la catastrophe / Toni Ricciardi, Sandro Cattacin, Rémi Baudouï. Zürich : Seismo. 2015

Recherches et écriture : Aurélie Roulet
Réalisation : Rodolphe Bauchau
Narration : Sophie Richard
Production : Aurélie Roulet
La catastrophe de Mattmark - Contexte