Salvia officinalis: sauge. [Biosphoto / Serge Lapouge - AFP]
Monsieur Jardinier

Kurt Hostettmann: la Sauge

5 min. - le 23 janvier 2022

Informations

Certaines plantes peuvent se substituer aux antibiotiques. On a parlé du géranium du cap, bouillon blanc et lierre grimpant. Ce matin, la sauge. Connue depuis longtemps, elle fut rendue célèbre par lʹécole de médecine de Salerne autour de lʹan mille. Salvia officinalis (de la famille des Lamiacées), genre Salvia, une famille qui compte près de 900 espèces différentes.
Exemples : la sauge officinale, la sauge pratensis, la sauge trilobée, la sauge sclarée, la sauge hispanique ou chia (Ses graines étaient, à lʹépoque précolombienne, avec le maïs, la nourriture de base des Maïas et Aztèques. Depuis 5-6 ans en Europe et Amérique du Nord, cette graine est devenue un super aliment : riches en anti-oxydants, minéraux, fibre, oméga 3 et 6 et sʹachète partout), la sauge divinatoire (effets psychotropes) qui se trouve depuis 2011 sur la liste des stupéfiants prohibés. Mais revenons à la sauge officinale. Les Egyptiens la connaissaient pour lutter contre les problèmes digestifs et respiratoires. Dans la Grèce antique, on lʹutilisait comme tonique et stimulant. A ce titre, elle était interdite aux athlètes lors des compétitions (1ere lutte antidopage !). La sauge officinale contient des huiles essentielles intéressantes (pouvoir antiseptique, antisudorifique) et cʹest une des meilleures plantes pour lutter contre les maux de gorge sous forme de gargarisme. Il existe, sur le marché, une combinaison de sauge avec de la racine dʹéchinacées qui est plus efficace que la sauge seule.