Créés il y a 11 ans, les Nouveaux Jardins de l'EPER permettent une intégration des personnes migrantes par le jardinage [www.eper.ch]
Chacun pour tous

EPER (Nouveaux Jardins et Ouvre ton Jardin)

2 min. - le 13 janvier 2022

Informations

Créée en 1946 et devenue une fondation en 2004, lʹEntraide Protestante Suisse (EPER) gère à lʹétranger, dans plus de 16 pays, 160 projets de coopération axés prioritairement sur le développement des communautés rurales, la promotion de la paix et la résolution des conflits. En Suisse, elle gère une cinquantaine de projets liés à lʹintégration des personnes socialement défavorisées et à la défense de leurs droits. Elle met lʹaccent sur leur intégration sociale et professionnelle, sur les cours de langue et les formations, sur leur accompagnement au quotidien et sur le plaidoyer en faveur des personnes migrantes, en agissant toujours sans aucune distinction dʹethnie, de culture ou de religion. Son projet "Nouveaux Jardins" s’adressent aux personnes migrantes, en particulier réfugiées. Arrivées récemment en Suisse et souvent isolées, ces personnes n’ont pas encore pu développer un réseau social. Le projet leur propose donc à elles ainsi qu’à leurs enfants une activité régulière bonne pour la santé et le moral et qui permet de nouer des relations sociales en français.

Afin de développer son projet "Nouveaux Jardins" qui vise à favoriser le lien entre des personnes migrantes et des personnes habitant le même quartier depuis longtemps à travers la gestion dʹun potager en duo et son projet "Ouvre ton jardin" qui propose dʹaccueillir une personne migrante dans son jardin privé pour y cultiver un potager, les responsables de l'EPER rechherchent les bénévoles suivants.

DEMANDE:
- Des personnes habitant proche du Temple à Bex/ Du Jardin de la rue de la main à Neuchâtel/ Des plantages communaux à Yverdon/ Du parc des Franchises, du quartier de Sécheron à Genève, de Meyrin, de Vernier-Village et des quartiers de Montelly et des Boveresses à Lausanne qui auraient envie de former un tandem de jardinage avec une personne migrante et disponible pour une rencontre avec lʹEPER un mercredi par mois en fin dʹaprès-midi
- Des personnes possédant un bout de terre facilement accessible en transports publics dans les cantons de Genève, Neuchâtel et Vaud et dʹaccord de le partager avec une personne migrante (qui, elle, réside en Suisse depuis plusieurs années et peut communiquer en français)