Des chercheurs sont parvenus à détecter dans le cerveau les signaux qui indiquent qu'une personne se parle à elle-même. [denisismagilov - Depositphotos]
CQFD

Décoder le langage intérieur pour soigner les troubles de la parole

8 min. - le 13 janvier 2022

Informations

Une équipe genevoise est parvenue à détecter dans le cerveau les signaux qui indiquent qu'une personne se parle à elle-même, sans quʹun son ne sorte de sa bouche. Un pas de plus pour essayer un jour de comprendre ce que se disent les personnes aphasiques.

Les explications de Timothée Proix, collaborateur scientifique au Département de neurosciences fondamentales de lʹUniversité de Genève (Unige), interrogé par Silvio Dolzan.