Bande à Part, Jean-Luc Godard, 1964. [Stephen Coles - Fotolia]

Bande à part, Jean-Luc Godard, 1964

Que nʹavons-nous pas dit de Godard ?
Peut-être rien ?
Peut-être tout ?
Car sʹil un cinéaste qui a marqué lʹhistoire, cʹest lui.
Pour ses films, ses révolutions esthétiques, pour sa tête de lard, pour ses propos, pour son œuvre.
Jean-Luc Godard est à la fois palpable et immatériel.
Cʹest un personnage autant quʹune personnalité.
Un créateur, un inventeur, un réalisateur.
On lʹaime, on le déteste, mais il ne laisse personne indifférent.
Aujourdʹhui dans Travelling, ce nʹest pas un portrait à proprement parler du cinéaste que nous allons faire, mais celui dʹun de ses films, Bande à part, sorti en 1964.
Un film qui sʹamuse des romans policiers, des romans dʹamour, des romans dʹaventure.
Un film qui met en scène Anna Karina, Sami Frey et Claude Brasseur.
Bande à part, cʹest Godard après le Mépris.
Cʹest la fin de sa relation avec Anna Karina.
Cʹest une période de créativité intense, frénétique.
Mais nous allons raconter tout ça.
Il ne nous reste plus quʹà trouver trois jeunes gens ayant trop lu de romans policiers pour livrer une parodie narquoise du genre.

REFERENCES

Claude Brasseur dans Spécial Cinéma en 1986
https://www.youtube.com/watch?v=bKV0JP-x-lE

Pardonnez-moi Lʹinterview de Godard
https://www.youtube.com/watch?v=OWGofFcM_dA

Jean-Luc Godard, invité de Bernard Pivot dans "Bouillon de culture" | Archive INA
https://www.youtube.com/watch?v=2JSVPT8L4K0

Raoul Coutard sur Bande à part
https://www.youtube.com/watch?v=lidJYFkjWLw

Antoine de Baecque, Godard, biographie, Grasset

François Nemer, Godard (Le cinéma), Découverte Gallimard
Bande à part, Jean-Luc Godard, 1964