La couverture du livre "Tourisme de la désolation" d'Ambroise Tezenas. [éditions Actes Sud]
Le labo

Tourisme noir, tourisme morbide?

53 min. - le 21 mai 2015

Informations

Se faire enfermer dans une prison balte et "revivre" l'occupation soviétique, observer de près les ossements humains des victimes du génocide rwandais: c'est possible en tant que... touriste.

Depuis quelques années, il est possible de visiter des endroits associés à la mort, aux souffrances, aux catastrophes: on appelle cela le tourisme noir ou tourisme sombre.