Une scène de "Mourir, dormir, rêver peut-être" de Denis Maillefer. [Catherine Monney - DR]
Vertigo

Théâtre: "Mourir, dormir, rêver peut-être"

5 min. - le 25 avril 2017

Informations

Les pompes funèbres au théâtre. Jusquʹau 3 mai, cʹest chambre froide à lʹArsenic de Lausanne. Sur la scène de la nouvelle création de Denis Maillefer : deux cercueils, leurs défunts et quatre croque-morts qui les habillent, les maquillent, se racontent et parlent de leur propre fin… Morbide? Pas un instant. Poignant? Assurément, attendu que le sujet concerne tout le monde un jour ou lʹautre.

Explications tout en délicatesse du metteur en scène au micro de Thierry Sartoretti.