Signature [RTS]

Signature

Plus de 300 morts au Nicaragua depuis avril dans lʹindifférence. La gauche européenne qui avait soutenu les sandinistes se mue dans le silence, refuse de condamner fermement la dérive de Daniel Ortega, lʹancien leader charismatique des Sandinistes. Et les discussions vives entre ceux qui soutiennent encore le régime et ceux qui sont sidérés par le nouveau visage dʹOrtega, mais se taisent pour ne pas faire soi-disant le jeu des impérialistes. Face à la répression, les romantiques dʹune révolution perdue se rendent complices. Incapables de brûler les idoles quʹils ont adorées.
.
Signature de Jean-Marc Béguin - Nicaragua, les muets de la révolution