Adalberto Maria Riva et Catherine Pillonel Bacchetta au Studio 15.
Magnétique

Scènes magnétiques : Adalberto Maria Riva et Catherine Pillonel Bacchetta / Akira Sakata et Nicolas Field

84 min. - le 5 avril 2019

Informations

A la découverte des compositeurs suisses avec Adalberto Maria Riva (piano) et Catherine Pillonel Bacchetta (mezzo-soprano)
Le pianiste italien Adalberto Maria Riva maîtrise un répertoire qui sʹétend de Bach à la musique contemporaine, en passant par des compositeurs méconnus, quʹil a à cœur de mettre en lumière. Avec lui, la mezzo-soprano neuchâteloise Catherine Pillonel Bacchetta, qui mène une carrière de soliste au répertoire éclectique, allant de la polyphonie de la Renaissance aux compositeurs contemporains, en passant par lʹopéra et la musique suisse. Aujourdʹhui, dans Magnétique, le duo interprète des extraits dʹun album qui vient de sortir, Dʹalpes à lacs : à la découverte des compositeurs suisses (Gallo). Adalberto Maria Riva donnera également un récital ce dimanche 7 avril, à 17h, au Musée dʹArt et dʹHistoire de Fribourg. Il jouera avec Jovanka Marville sur le pianoforte historique Mooser.
Catherine Pillonel Bacchetta jouera les 13 et 14 avril à la Chaux-de-Fonds, à la salle de musique avec le chœur des rameaux pour un concert Haydn et Mozart.
Elle se produira aussi le vendredi 19 avril dans La Passion selon Saint-Jean, avec le chœur de la Basilique du Valentin, à Lausanne.

LʹEnsemble Arabesque présente la Passion selon St-Jean de Bach
LʹEnsemble Arabesque a dans son viseur la diffusion de la musique ancienne aujourdʹhui, associée à un profond désir dʹapproximation du public. A quelques jours de Pâques, il présentera la Passion selon St-Jean de Bach, avec des solistes de renommée et le Chœur de Chambre de la Haute Ecole Pédagogique, sous la direction de Julien Laloux. Le concert sera donné le dimanche 14 avril, à 17h, à lʹEglise Sainte-Claire de Vevey. Claire Anne Piguet, organiste et claveciniste de lʹensemble, répond à nos questions.

Le duo de free-jazz Akira Sakata/Nicolas Field déferle dans le studio 15
Akira Sakata, véritable icône du free-jazz japonais depuis les années 1970, est saxophoniste, clarinettiste et chanteur. Nicolas Field, de trente ans son cadet, est batteur. Les deux musiciens se sont rencontrés il y a une dizaine dʹannées à Genève, lors dʹun concert mythique à la Cave 12, dont lʹenregistrement, " First Thirst ", est paru lʹannée dernière. Quand ils improvisent ensemble, cʹest une véritable tempête sonore qui déferle sur leur public. Le duo retourne à la Cave 12 ce dimanche 7 avril, et en concert à Genthod le 14 avril. Il est aujourdʹhui avec nous, dans Magnétique.