Guennadi Ziouganov en janvier 2018. En 1986, Guennadi Ziouganov intègre l'appareil du comité central du PCUS (Parti communiste de l'Union soviétique) et prône une ligne conservatrice hostile aux réformateurs regroupés autour de Mikhaïl Gorbatchev. Au lendemain du putsch d'août 1991, le PCUS est dissout et Ziouganov fonde le Parti communiste de la Fédération de Russie. Aux élections de 1995, sa formation devient la première force politique de la Douma avec 157 sièges. [Duma.gov.ru]
Histoire vivante

Russie, l’élection volée de 1996 (3/5)

30 min. - le 8 décembre 2021

Informations

Dans ce troisième épisode, place aux perdants. Guennadi Ziouganov notamment, qui va faire renaître de ses cendres le Parti communiste et offrir une promesse de revanche à tous les nostalgiques de l'ère soviétique.
Pour comprendre de quelle façon Guennadi Ziouganov et les autres candidats russes se sont retrouvés du côté des perdants il y a tout juste 25 ans, Noémie Guignard reçoit Korine Amacher, professeure d’histoire russe et soviétique à l’Université de Genève.

Photo: Guennadi Ziouganov en janvier 2018. En 1986, Guennadi Ziouganov intègre l'appareil du comité central du PCUS (Parti communiste de l'Union soviétique) et prône une ligne conservatrice hostile aux réformateurs regroupés autour de Mikhaïl Gorbatchev. Au lendemain du putsch d'août 1991, le PCUS est dissout et Ziouganov fonde le Parti communiste de la Fédération de Russie. Aux élections de 1995, sa formation devient la première force politique de la Douma avec 157 sièges. (© Duma.gov.ru)

Autres épisodes