Un drapeau syrien flotte sur une route du désert de Saba'Biyar, près de la frontière avec l'Iraq.
STRINGER
AFP [STRINGER - AFP]

Remise en cause des frontières au Moyen Orient: et après?

Le 29 juin 2014, Daesh dressait l'étendard noir de l'organisation djihadiste sur un poste-frontière entre la Syrie et l'Irak, situé sur la ligne supposée des accords Sykes-Picot, signés en mai 1916 entre la France et la Grande-Bretagne. La même année, après un an de guerre civile, le Yémen se retrouvait brisé, et renouait avec sa vieille fracture opposant le Yémen du Nord au Yémen du Sud, frontière pourtant abolie en mai 1990 après un long processus de réunification.
L'effondrement des certitudes territoriales acquises depuis la fin de la Première guerre mondiale, la rapidité et la profondeur de cette remise en cause impose un retour sur la construction politique du Moyen Orient contemporain.
Avec en direct Olivier Hanne, islamologue, chercheur-associé à l'Université d'Aix-Marseille et professeur aux Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan.
A lire: "Les seuils du Moyen-Orient. Une histoire des frontières et des territoires", Olivier Hanne, éditions du rocher, mars 2017
Par Nicole Duparc, et la collaboration de Nicole Corpataux
Remise en cause des frontières au Moyen Orient: et après?