Rocco, habitant du Trièves d’origine italienne posant à côté de photographies de son père au Musée dauphinois [Christophe Canut - RTS]
A l'abordage

Point de fuite: quand le Trièves sʹempare du Musée dauphinois

31 min. - le 7 juin 2017

Informations

Originaire de Corbeil-Essonnes en région parisienne, mais passionné de montagne, Emmanuel Breteau est venu sʹinstaller dans les années nonante dans le Trièves, un territoire situé au sud de Grenoble et cerné par les massifs du Dévoluy et du Vercors. Dʹabord libraire, il sʹoriente ensuite vers la photographie et capture l'évolution du mode de vie des habitants et leur attachement à ce bout de terre iséroise. Cette enquête au long cours débouchera deux décennies plus tard sur un ouvrage de photographies et dʹentretiens, Trièves, tournant de siècle (Arnaud Bizalio Éditeur), et une exposition au Musée dauphinois de Grenoble visible jusquʹau 4 septembre prochain. À lʹinvitation dʹEmmanuel Breteau qui fera office de guide, des anciennement installés ou des nouveaux venus dans le Trièves se rendront - certain-e-s pour la première fois ou presque ! -, un dimanche dʹavril, au Musée dauphinois et auront bien du mal à cacher leur émotion en y découvrant leur portrait ou celui de leurs proches…
Reportage : Christophe Canut
Réalisation : Jean-Daniel Mottet
Production : Muriel Mérat et Christophe Canut
Photo: Rocco, habitant du Trièves d’origine italienne posant à côté de photographies de son père au Musée dauphinois.
Crédits: RTS