Portrait de Max Lobe. [Romain Guélat - DR]
A l'abordage

Point de fuite: les deux amours de Max Lobe

34 min. - le 13 juin 2018

Informations

Le Tessin (où il a étudié), les Grisons, Fribourg, le Valais, Genève (où il vit) Max Lobe est allé partout et la Suisse nʹa plus de secret pour lui: ʹʹil faut aimer un pays avant de se naturaliser, il faut connaître son histoireʹʹ déclare lʹauteur qui nʹa pas hésité à renoncer à sa nationalité pour devenir citoyen helvétique. Et quand on lui demande ce que ça lui fait que son pays dʹorigine, le Cameroun, nʹautorise pas la double nationalité, Max Lobe de répondre: ʹʹça ne me fait rien! Parce quʹil ne faut pas confondre lʹidentité avec la pièce dʹidentitéʹʹ. Cette question de lʹidentité, intimement liée à celle de la migration, Max Lobe ne cesse de la questionner au fil de ses romans, tous parus aux éditions Zoé. Cette question est aussi au centre de lʹentretien quʹil a accordé à la journaliste de Point de Fuite. Un entretien réalisé en forme de balade au cœur du quartier des Pâquis à Genève, nouveau lieu dʹorigine de Max Lobe.
Une interview de Muriel Mérat réalisée par Jean-Daniel Mottet
Production: Muriel Mérat & Christophe Canut
Photo: Portrait de lʹécrivain Max Lobe