Philippe Forest, 2019 [Francesca Mantovani - gallimard.fr]
Caractères

Philippe Forest: "Je reste roi de mes chagrins"

60 min. - le 8 décembre 2019

Informations

En 1954, le premier ministre britannique Winston Churchill a 80 ans. Pour célébrer lʹévénement, les autorités reconnaissantes confient au peintre Graham Sutherland la réalisation dʹun portrait représentant le héros de la nation. Le tableau est révélé lors dʹune cérémonie dʹhommage qui se tient à Westminster. Et il fait scandale…
A partir de cette péripétie historique, Philippe Forest a conçu un roman qui doit beaucoup à la forme théâtrale. En quatre actes, trois intermèdes, un prologue et un épilogue, lʹauteur imagine les séances de pose auxquelles Churchill se prête de mauvaise grâce, dans sa propriété de Chartwell. Pourtant, entre le peintre et son vénérable sujet, une complicité naît. Car chacun découvre que lʹautre a lui aussi vécu la perte dʹun enfant en bas âge. Un thème qui fonde lʹœuvre de Philippe Forest depuis son entrée en écriture avec "LʹEnfant éternel".

Par Jean-Marie Félix
Lectures: Frédéric Lugon et Frank Semelet
A lire: Philippe Forest: "Je reste roi de mes chagrins", Editions Gallimard