Thomas Egger. [Sabine Papilloud, Le Nouvelliste. - Sabine Papilloud, Le Nouvelliste / Droit pour une utilisation.]
Altitudes

Paysans de montagne

56 min. - le 14 avril 2019

Informations

On dit de lui qu’il est le principal lobbyiste des régions de montagnes à Berne. Le directeur du SAB (Groupement Suisse pour les régions de montagne) et conseiller national (affilié PDC) valaisan Thomas Egger est l’invité d’Altitudes. Il nous expliquera que ces régions sont les principales victimes de la mondialisation et de la libéralisation, et qu’elles méritent d’être mieux soutenues par la Confédération.

Depuis une trentaine dʹannées, à Evolène, Marius Pannatier se lève à lʹaube, fêtes et dimanches compris, pour sʹoccuper de ses bêtes, quarante vaches de la race dʹHérens à qui il voue une affection profonde et une admiration qui lʹest tout autant. Il aime à dire quʹil ne se lèverait pas si facilement sʹil possédait dʹautres types de vaches, car celles-ci, si belles et intelligentes, le lui rendent bien au moment des combats de reines. Mais, si la passion, transmise jusquʹici de père en fils, est toujours intacte, la vie dʹun paysan de montagne semble de plus en plus difficile. Dans la vallée, ils ne sont plus que trente à exercer ce métier, alors quʹautrefois, chaque famille avait du bétail, principale source de subsistance. Aujourdʹhui, pour sʹen sortir, en dehors des paiements directs, le paysan de montagne doit multiplier ses activités, sur les pistes de ski, sur certains chantiers… Autant dire que les journées sont longues pour ces hommes et ces femmes qui continuent bien malgré tout de défendre et de valoriser cette profession et, à travers elle, toute une région. Un reportage de Virginie Brawand.

Autres épisodes