"Un matin d'or fin", une réalisation d'Olivier Estoppey pour l'exposition Bex&Art 2014. [Olivier Estoppey]
La tête à l'envers

Olivier Estoppey … la tête à l'envers

55 min. - le 17 mai 2014

Informations

Olivier Estoppey hante la triennale de Bex&arts depuis 1981. Installé à Ollon, le sculpteur y vient en voisin.

Année après année, il y a déjà lâché toute une ménagerie. Des animaux de béton, nés dans ses rêves et ses fantasmes. Des animaux inoubliables, comme son rhinocéros (1987), comme les 170 oies qui peuplaient une prairie (2002). Comme la horde de 13 loups (2009), qui de Bex a fini sa course, à Paris, dans les jardins du Palais-Royal.

Cette année, Olivier Estoppey a imaginé une piéta. Une piéta toute personnelle, sans vierge et sans enfant. Soit une corolle majestueuse, 32 mètres de diamètre, tricotée à la main dans du fil de fer, brodée d'un envol d'oiseaux rouillés, délicatement posée dans les plis du terrain et bordée d'une ronde de cinq paons nonchalants. L'œuvre, réalisée en étroite collaboration avec sa fille Lara Estoppey, s'intitule "Un matin d'or fin". Elle est à couper le souffle! "La tête à l’envers" vous propose de visiter le site en primeur et en compagnie de l’artiste.

La douzième triennale de sculptures en plein air Bex&arts, "Emergences", à visiter du 1er juin au 5 octobre 2014, dans le parc de Szilassy.

Les différentes phases de ce projet de longue haleine sont exposées, dès le 12 juin 2014, dans la galerie du Crochetan, à Monthey.

Une proposition de Marlène Métrailler. Réalisation Sacha Unger.

Autres épisodes