" Nous on est des oiseaux, ça nous intéresse pas tout ça ", une création radiophonique de Maxine Reys et Audrey Bersier. [RTS]
Le labo

Nous on est des oiseaux...

56 min. - le 17 février 2019

Informations

"Dans nos costumes d’aliens, nous effectuons une sonde. On sonde les cerveaux, l’univers, les cellules, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, passant par des réalités multiples et chacune ayant sa densité propre, prête à surgir dans nos sommeils profonds, dans les souvenirs flottants d’une vie passée et dans les visions de futurs potentiels. On y croise des fantômes, des morts, des furets qui parlent, des oiseaux immortels – ce que notre esprit n’arrive pas à concevoir comme réel, et qui pourtant a une existence en soi. Parce que pour pouvoir comprendre le monde, il faut accepter de passer d’une réalité à une autre. L’essentiel de la masse de l’univers n’est pas visible – et l’essentiel de la masse cérébrale est encore insondable. Ce qui nous intéresse, c’est le spectral, ces énergies fantômes et autres entités quantiques : ce qu’on voit sans vraiment le comprendre, et surtout, ce qu’on ressent, sans pouvoir le toucher."

Nous on est des oiseaux, ça nous intéresse pas tout ça propose un voyage à travers les interstices – là où le doute plane encore, et où les certitudes sont bannies. Les enfants ne font pas encore la distinction entre eux et le monde, entre ce qu’on appelle « la réalité » et l’imaginaire. Nous souhaitons nous inspirer de leur liberté créative, dont le point de départ est la simple question : « et si ? »

Et si les oiseaux étaient les dernières espèces survivante de notre monde, qu'auraient-ils à dire ? Dans cette pièce rétro futuriste enregistré en binaural, nous proposons un voyage interplanétaire à la recherche de la mémoire du monde."

"Nous on est des oiseaux, ça nous intéresse pas tout ça"
une création radiophonique de Maxine Reys et Audrey Bersier.
Musique et mixage : Pascal Lopinat
Avec la participation de Julia Sangnakkara

Réalisé au Glaucal, lieu de création et de résidence au Jura.

Une production du LABO : David Collin, avec l'aide de Jean-Philippe Zwahlen (mixage additionnel)
réalisée avec le soutien de l'appel à projet GULLIVER (SCAM, SACEM, RTBF, RTS).