Après un mois de détention, plus d’une centaine d’écolières nigérianes ont été libérées mercredi 21 mars par leurs ravisseurs, des militants islamistes de Boko Haram.  [PHILIP OJISUA - AFP]
Hautes fréquences

Nigéria: le business des enlèvements dʹécolières

12 min. - le 25 mars 2018

Informations

Après un mois de détention, plus dʹune centaine dʹécolières nigérianes ont été libérées mercredi 21 mars par leurs ravisseurs, des militants islamistes de Boko Haram. Dans quelle mesure cette libération sert-elle les intérêts du gouvernement?
Illia Djadi, journaliste auprès de l'agence de presse World Watch Monitor, répond aux questions de Catherine Erard.

Autres épisodes