Metin Arditi. [J.-F. Paga - grasset.fr]
La vie à peu près

Metin Arditi, autisme et solitude

53 min. - le 11 septembre 2020

Informations

En cette rentrée littéraire, lʹécrivain genevois publie chez Grasset un roman intitulé "Rachel et les siens". Lʹoccasion de retracer le parcours de cet enfant dʹIstanbul qui, à lʹâge de sept ans, a été placé en internat près de Lausanne. Ingénieur en génie atomique, homme dʹaffaires, mélomane, mécène et écrivain à succès… ce sont toutes ces facettes de son parcours de vie que Metin Arditi a bien voulu évoquer dans sa résidence personnelle pour sʹapprocher de sa vérité. A peu près.

5/5 - Autisme et solitude
Dans la dernière partie de "Rachel et les siens", Metin Arditi fait apparaître un jeune adolescent dont le comportement laisse suggérer quʹil souffre de troubles autistiques. Un tel personnage apparaissait déjà dans un roman précédent intitulé "Lʹenfant qui mesurait le monde". Cette pathologie très diverse intéresse beaucoup lʹécrivain, peut-être parce quʹelle le ramène au sentiment de solitude qui fut le sien pendant ses années dʹinternat. Aujourdʹhui, il est investi dans une fondation qui œuvre en faveur des jeunes autistes.

Autres épisodes