La médecine "connectée" soulève de nombreuses questions. [wladimir1804 - Fotolia]
Six heures - Neuf heures, le samedi

Mesurer pour mieux soigner... #oupas

26 min. - le 20 mai 2017

Informations

La moitié de la population suisse est prête à porter un bracelet connecté pour payer moins de primes maladie, nous montrait récemment un sondage du Forum des 100. Le préposé fédéral suppléant à la protection des données parle dʹinquiétante dérive. Surtout que les informations ainsi récoltées ne sont pas scientifiquement fiables. Elles pourraient entraîner une surmédicalisation et de faux diagnostics. Chronique : Martine Galland et Théo Chavaillaz. Invité : Jean-Gabriel Jeannot, spécialiste en médecine interne à Neuchâtel, médecin agréé à la Policlinique Médicale Universitaire de Lausanne.

Autres épisodes