Mathias Howald [Yvonne Böhler - dautrepart.ch]
Versus-lire et penser

Mathias Howald: "Hériter du silence"

32 min. - le 13 juin 2019

Informations

Tout commence dans le silence d'une chambre noire. La salle de bain familiale. Le rituel du père, Pierre, penché sur ses bacs de développement. On est à Lausanne, où il tenait lʹéchoppe "Temps de pose". Lʹhomme nʹa pas les mots. Il peine à établir le contact. Mais le photographe excelle à saisir lʹhumain. Il sait faire parler les images. Le père est mort. Stupeur du narrateur. Commence un douloureux travail de deuil. Plongée dans les albums du père. Scruter image après image. Ressusciter les sensations, les émotions. Allers et retours dans le passé.
Lʹécriture de Mathias Howald agit comme un bain révélateur. Peu à peu se dessine la sphère familiale. Tensions, secrets et non-dits. Briser la chape du silence. Réveiller le père, jusquʹaux larmes. Prix du public RTS 2019.
Par Marlène Métrailler
Lectures: Felipe Castro
A litre: Mathias Howald: "Hériter du silence", éditions dʹautre part