Avec le confinement, les risques de violence conjugale augmentent. [Paco Ayala - Fotolia]
Le 12h30

Les femmes étrangères victimes de violences conjugales mal protégées

3 min. - le 8 mars 2016

Informations

Les femmes étrangères victimes de violences conjugales risquent souvent de perdre leur permis en cas de séparation. Cette situation est dénoncée par l’Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers, qui craint de voir ces femmes se murer dans le silence. L'interview de Mélissa Llorens coordinatrice de l’Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers.