Les femmes des minorités afghanes passent à la trappe. [WAKIL KOHSAR / AF - AFP]
Hautes fréquences

Les femmes des minorités afghanes passent à la trappe

31 min. - le 3 octobre 2021

Informations

Avec la reprise du pouvoir par les Talibans, qui sont de lʹethnie majoritaire pachtoune, les minorités tadjik, ouzbek ou hazara sont fragilisées. Et les femmes de celles-ci craignent encore plus pour leurs droits, voire leur vie. Zara, à Kaboul, et Firuza, à Herat, en témoignent. Tout comme Hamid, de lʹest du pays. Gabrielle Desarzens a recueilli leur témoignage et requis lʹexpertise dʹOlivier Roy, spécialiste de lʹislam politique, et de Michael Barry, ancien responsable de lʹUniversité américaine de Kaboul.