Les Echos de Vacarme - Régies immobilières: pourquoi tant de haine? [Salvatore Di Nolfi - RTS / Keystone]

Les Echos de Vacarme - Régies immobilières: pourquoi tant de haine?

Des travaux refusés, un standard téléphonique injoignable, une augmentation de loyer injustifiée: tout le monde a une histoire à raconter sur sa régie immobilière. Périodiquement, la réputation des gérances est aussi ternie par les différentes "affaires" qui éclatent sur la place publique et mettent au jour un monde opaque, fait dʹabus en tous genres. La Suisse compte 60% de locataires. Mais dans les cantons urbains comme Genève ou Bâle, ce taux dépasse parfois les 80%. Ce sont les cantons qui connaissent justement les taux de vacance les plus bas, les loyers les plus chers où les tensions sont les plus vives entre régies et locataires. Alors que la pandémie a accentué les conflits et que le nombre dʹexpulsions est en augmentation, comment sʹorganise ce rapport de force? Et comment les régisseurs et régisseuses envisagent-ils leur métier?

5 reportages de Raphaële Bouchet
Réalisation: Jean-Philippe Zwahlen
Production: Laurence Difélix

Invités:

Gilberte Schär
Présidente de lʹUnion suisse des professionnels de lʹimmobilier Fribourg (USPI Fribourg) et membre du comité de lʹUSPI Suisse &
Christian Dandrès
Juriste-conseil à l'ASLOCA-Genève et membre du Comité de l'ASLOCA Suisse. Il siège également au Conseil national
Les Echos de Vacarme - Régies immobilières: pourquoi tant de haine?