Vladimir Poutine. [Alexey Nikolsky - AFP]
Le Journal du matin

Le référendum sur l’avenir de la Crimée avive les tensions diplomatiques

5 min. - le 14 mars 2014

Informations

Menaces de sanctions, manœuvres militaires, contorsions diplomatiques: la tension est très vive à deux jours du probable référendum sur l’avenir de la Crimée. Les dirigeants occidentaux multiplient les déclarations pour tenter d’infléchir la position russe. Le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel déclarait jeudi que "le retour à la guerre froide dépendait de l’attitude de Vladimir Poutine." Pour Nicolas Roche, chercheur à Paris, spécialiste des questions nucléaires et auteur de l’article "L’interventionnisme de M. Poutine en Ukraine remet en question l’ordre nucléaire", paru dans Le Monde le 12 mars dernier, Vladimir Poutine remet en cause l’ordre nucléaire et ouvre une dangereuse boîte de Pandore. Son interview.

Autres épisodes