Le président de l'UDC Toni Brunner ne se dit pas candidat. Pourtant, Christoph Blocher a plusieurs fois déclaré que le Saint-Gallois était un prétendant "idéal" au Conseil fédéral. "Je l'ai vu pendant huit années, il est très intelligent, très clair. En plus, il a très bon caractère ce qui est important pour un politicien", a précisé l'ex-conseiller fédéral. [Lukas Lehmann - KEYSTONE]
Le 12h30

Le président de l'UDC Toni Brunner quitte sa fonction à la tête du parti

1 min. - le 9 janvier 2016

Informations

Toni Brunner quitte la présidence de l’UDC. Le Saint-Gallois remettra son mandat le 23 avril prochain. La direction propose le conseiller national bernois Albert Rösti comme successeur.