Starbucks doit avertir ses clients que son café contient des substances cancérigènes. [Jason Redmond - AFP]
On en parle

Le café et l'acrylamide

7 min. - le 11 avril 2018

Informations

Un juge californien a ordonné à Starbucks et à tous les producteurs de café d’avertir leurs clients que le café contenait une substance susceptible de provoquer le cancer: l'acrylamide. L'association nationale du café aux États-Unis conteste cette exigence. Et en Suisse, que fait-on?

Les explications de Vincent Dudler, responsable de la division Évaluation des risques à l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).